AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les ruines du passé [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Dean Artery

Dean Artery

Nombre de messages : 16
Age : 24
Date d'inscription : 26/02/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Control des corps
Statut: Professeur
Relations:

MessageSujet: Les ruines du passé [libre]   Sam 27 Fév - 21:36

Dean était sortit de l'établissement à la fin de journée pour être au calme. En effet, cette école qu'il connaissait si bien l'ennervait un peu à la longue, être toujours au même endroit à longeur de temps n'était pas sain, et surtout ca ne plaisait pas à Dean. Il était partit en vélo pour faire du sport et pas la même occasion, éviter de polluer. Dans les descentes, les court cheveux chatains clairs de Mr.Artery, comme l'appelait ses éleves, voletait légerement au vent qui apportait une légère fraicheur sur le crâne de Dean et sur son visage.En revanche, dans les montées, Dean peinait toujours un peu malgrès l'habitude qu'il avait à faire du vélo.

Au bout de deux ou trois kilomètres, Dean arriva davant les ruines du vieux village. Il était déja venu de nombreuses fois voir ces décombres d'anciennes maison et de ce qui était avant des magasin, des épiceries ou des restaurants. Dean aimait imaginer ces rues peuplées avec des affiches et des lumieres. Qu'avait il bien put se passer dans cette ville pour tombée dans la désolation la plus total ?

Dean marchait dans les étroites rues où les rares toits encore debouts se touchait enpechant les rayon du soleil de passer et d'illuminer la rue. De plus, le soleil était déja couchant et le ciel se teintait d'un rouge pâle entremêlé de la noirceur de la nuit. Un peu plus loin dans la ruelle, Dean vit un pâle lumière, comme une lanterne allumée au beau milieu de cette pénombre. Il s'en approcha et constata que c'était un regroupement de luciolles qui virvoletaient dans tout les sens autour de ce qui était avant un fontaine.

°Parfait, je vais me m'arreter ici°

Aussi tôt dit aussi tôt fait, Dean s'allongea le bord de la fontaine, s'assurant avant qu'elle était solide, et regarda la multitude de luciolles qui voletait autour de sa tête.


Dernière édition par Dean Artery le Lun 1 Mar - 23:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les ruines du passé [libre]   Dim 28 Fév - 12:35

    Ethen aimait des heures entières dans la nature. C'était pour ça, qu'à la fin de la journée, au lieu d'aller au centre commercial ou de rentrer chez lui, comme faisaient beaucoup d'autres, il était sorti. Comme à son habitude, il avait oublié de passer une veste, mais même si l'air état frais, ce n'était pas ça qui allait le gêner. Il avait encore son sac de classe sur le dos, mais il était léger comme une plume, étant donné qu'il n'y fourrait que quelques feuilles volantes le matin en partant.

    En marchant au hasard des chemins, il repensait à ces dernières journées, à ce qu'il avait fait depuis son arrivée à l'Académie. Cela faisait... un jour ? Deux jours ? Trois jours ? Peu lui importait. Déjà, il approchait d'un autre village. Tiens, non. C'étaient des ruines. Les ruines, c'était un endroit parfait pour exercer son pouvoir. Peut-être même pourrait-il découvrir pourquoi ces ruines étaient des ruines, et pas en village, comme celui qui se tenait près de l'académie ? Il verrait. Peut-être pas en une fois, mais il le découvrirait sûrement. Un jour.

    Le soleil était presque couché et le ciel était rouge, mais jamais Ethen ne prenait la peine de se soucier du temps qui s'écoulait. Peut-être était-ce une mauvaise habitude, mais elle était ancrée en lui trop profondément à présent. Et il s'en accommodait bien. Ainsi, il pouvait vivre tant le jour que la nuit, comme il pouvait voir à la fois le présent le passé. Il n'était jamais fatigué. Encore heureux, sinon ce serait assez difficile.

    M'enfin... Il ne faut pas perdre de temps à discuter des choses établies. Il y avait des lucioles qui voletaient autour d'une fontaine. Ethen s'assit en silence sur un muret pour observer ces lucioles. Puis il remarqua qu'il y avait quelqu'un de couché sur la fontaine. Il toussa juste une fois mais ne brisa le silence d'aucune autre manière;
Revenir en haut Aller en bas
Dean Artery

Dean Artery

Nombre de messages : 16
Age : 24
Date d'inscription : 26/02/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Control des corps
Statut: Professeur
Relations:

MessageSujet: Re: Les ruines du passé [libre]   Dim 28 Fév - 14:02

Coupé du temps exterieur entreles toit des maison effondrées et les quelques murs encore debout, Dean n'avait pas vu que le temps avait passé et que la nuit était presque complète. Il ne fesait plus attention a rien, sauf à ces minuscules êtres qui voltaient au dessus de lui dans la pâle lumière qu'ils produisaient. Le peu d'eau qu'il restait dans le bac de la rivière en pierre était crasseuse, noire et bizarement épaisse. Pourtant, plusieurs luciolles fleurtaient avec les surface de l'eau avec leurs minuscules pattes pratiquement invisible.

De légés bruits se fesait entendre dans la ruelle par laquel Dean était arrivé, il se retourna rapidemet sans réelement faire attention, le vent aurait pus si infiltrer et faire voleter quelques feuilles mortes, ou un lezard vagabondant dans les fissures des murs. Pourtant, quelques minutes apres, un légé toussotement se fit entendre en direction de la ruelle avant de s'évanouïr sans poursuite. Dean se retourna, seul ses yeux et sa tête bougèrent pour découvrir une silhouette de taille moyenne à la carrure moyennement musclée, un adolescent certainement. Avec un peu d'effors, Dean parvint à reconnaitre un éleve de l'établissement, Ethen Da Silva, sur qui il avait lut une fiche peu de temps avant son départ en vélo bien qu'il ne l'ai encore jamais eut en cour. Sans bouger il lanca:

-Bonsoir Ethen

Puis il resta en place quelques secondes supplémentaire avant de s'asseoir péniblement, les membres ankilosés par le temps passé sans bouger, et de regarder vers le nouvel arrivant des ruines. Le silence était présent et pesant, mais Dean appréciait ca.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les ruines du passé [libre]   Lun 1 Mar - 19:57

    Il était arrivé depuis peu de temps et ne faisait qu'apprécier la pénombre totale qui renforçait e silence. Cet endroit était complètement coupé du monde, comme si c'était un petit pays à part entière, et quand on se laissait couler dans le silence et le calme apaisant, on devenait très vit insensible au temps qui s'écoulait, aux gens qui arrivaient, aux animaux qui furetaient... Les lucioles passionnaient l'adolescent, minuscules splendeurs lumineuses, qui virevoltaient autour de la fontaine. Ce qui lui rappelait que la joie, la lumière était quelque chose de probable, même si la noirceur de la nuit était éblouissante.

    Ethen n'avait fait que peu de bruits car il aimait, quand le silence était total, couvrant tout un endroit, ne faire aucun pli ou froissement dans la couverture de son. L'homme se retourna mais ne bougea que très peu. Et malgré l'obscurité, Ethen discerna qu'il devait faire des efforts pour l'entrevoir quelques instants. L'homme qui était allongé lui lança un bonsoir ; apparemment, il connaissait son prénom. Ce devait être un professeur ou quelqu'un de bien renseigné. Ethen avait étudié son emploi du temps mais sa mémoire fonctionnait en une sorte d'effacement automatique. Les choses dont il ne se préoccupait déjà plus l'instant d'après sombraient dans le gouffre de sa mémoire. Etant donné le noir total, il se dit que de toute manière, même s'il connaissait par coeur les noms et apparence des profs, il ne pourrait pas savoir qui c'était.

    Au bruit, il lui sembla que Dean s'asseyait. Ethen laissa le silence, à ses yeux un bien précieux, peser encore un long instant, le rompant progressivement en respirant un peu plus fort chaque seconde. Il avait beau aimer la lourdeur de cette tranquillité due à l'absence de son et renforcée par la nuit, il se devait d'être poli. Il prononça donc sur un ton clair où résonnait son énergie encore présente malgré l'heure :

    - Bonsoir, m'sieur, heu... J'ai oublié votre nom.

    Pas un instant il ne pensa que la formule était maladroite, même si elle l'était. Des doigts, il chercha une brique au toucher différent, ou quelque chose comme ça. Quand il trouva, il arrêta de fixer l'homme assis non loin de lui et ferma les yeux.

    Cela ne dura qu'une seconde. La ville était agitée, pleine de rubans colorés, les échoppes étaient animées, des gens passaient en riant dans les rues, d'autres couraient, avec un visage pressé, quelques marchands criaient, et, aussi vite qu'elle était venue, la vision repartit.

    Il rouvrit donc les yeux. Il avait réussi à provoquer une vision, et à l'interrompre facilement, ce qui était un immense progrès. Ses doigts continuèrent à glisser dans les aspérités de la pierre, afin qu'aux moins un de ses sens lui donnent une mémoire de cet endroit singulier.
Revenir en haut Aller en bas
Dean Artery

Dean Artery

Nombre de messages : 16
Age : 24
Date d'inscription : 26/02/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Control des corps
Statut: Professeur
Relations:

MessageSujet: Re: Les ruines du passé [libre]   Mar 2 Mar - 23:54

Le ciel s'était vétu de la sombre robe de la nuit au dessus des ruines de l'ancienne ville.Elle fut certainement pleinne de vie au vue du nombre important de ce qui était autrefois des maisons et des commerces. L'imperturbable silence de mort qui y reignait, lourd et imdétrônnable,oppressait les rares êtres vivants installé dans les ruines.Seul le vent qui s'insinnuait dans les ruelles étroites, comme celle par laquelle étaient arrivés Ethen et Dean sur la petite place à la fontaine, sifflait dans les fissures des murs leurs donnant une voix pour hurler leurs éternel plainte.

Sous le halo de la lune, Dean restait immobille et silencieux, le regard vide, rivé sur le vieux pavé taché par le temps.Ses cheveux avaient des reflets blanc sous l'effet de la lune. Derriere lui, les luciolles qui continuaient de voler au dessus de l'ancienne fontaine, scintillant faiblement d'une couleur verte et éclairant les murs autour, faisant bouger les ombres sur leur façades abbatues.

Ethen, renvoyant la politesse, salua son professeuren precisant qu'il ne se souvenait plus de son nom. Dean releva la tête pour regarder son interlocuteur. Il vit qui celui-ci palpait de ses mains le mur sur lequel il s'adossait. il semblait chercher quelque chose mais Dean n'y pretta pas attention.

- Je suis Dean Artery, professeur à l'académie. Que fait tu à une heure pareil dans ces ruines ? si ce n'est pas trop indiscret...

Le jeune homme ne bougeai pas, ignorantDean, il semblaitperdu dans ses pensées, les yeux fermés et les mains légerement contractée sur une pierre du mur derière lui. Deanpensa d'abbort qu'il était géné de la question qu'il venait de poser, puis il se souvint que le jeune homme à qu'il avait affaire voyait le passé.Dean ignora cette information, ce disant que si Ethen souhaitait lui dévoiler sa vision, il le ferait par lui même. Dean attendit que le jeune homme rouvre les yeux pour lui parler.

- Si ma question t'as géné je m'excuse, tu n'est pas obligé d'y repondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les ruines du passé [libre]   Sam 27 Mar - 16:49

[HRP : Oulà, vide d'inspi' total... -_-]

    Dans le silence et l'obscurité quasi-totale, Ethen, remis très vite de sa vision, s'était relevé. Presque sans s'en rendre compte, il frissonna... Quelle idée avait-il eu de sortir sans veste ? La prochaine fois, il y penserait... Ou peut-être pas. De toute façon, la prochaine fois, c'était la prochaine fois, et là, on était aujourd'hui, cette nuit, ni demain, ni hier, ni un autre jour... Bref. Ce n'était pas le moment de commencer une réflexion philosophique.

    Le professeur s'appelait Dean, Dean Artery. Un drôle de nom ? Non, pas vraiment. Ici, Ethen avait rencontré pas mal de gens avec des drôles de prénoms, à croire que sa ville était renfermée sur elle-même, avec toujours les mêmes choses, sans originalité. Mais il s'était habitué. Comme d'habitude. Il entreprit de comparer Dean avec l'autre professeur dont il avait suivi un cours.

    Ils n'étaient pas pareils. Mais tous les gens sont différents les uns des autres. Encore heureux. Vous imaginez une armée de clones, tous pareils ? Ce serait difficile de se différencier soi-même des autres, et aussi de différencier les autres entre eux. Le carnage. Total.

    Qu'est-ce qu'il faisait ici ? A vrai dire, c'était à peine s'il le savait lui même. Il lui semblait qu'il y a de lointaines heures, il avait décidé d'errer dans le village, et que par un élan d'instinct, il était arrivé ici en marchant. Puisqu'il n'arrivait pas à dormir... pour changer.

    La question ne l'avait pas gêné. Bien au contraire. Il fallait déjà y aller pour le gêner. Sans vraiment distinguer le visage de Dean, il devina qu'il savait son pouvoir, et réprima un haussement d'épaules.

    - Non, non, ça ne m'a pas gêné. J'étais dans une vision. C'était un endroit joyeux, ce village, avant. Je suis venu parce que je n'arrivais pas à dormir. Et vous, m'sieur ?

    Toujours rester évasif. Ce n'était pas vraiment un de ses commandements, mais il était rarement bavard.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les ruines du passé [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les ruines du passé [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Obama en chute libre ...
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsaoberaï :: Le village :: Ruines-
Sauter vers: