AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shaia [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Shaia

avatar

Nombre de messages : 108
Age : 21
Date d'inscription : 29/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: invocations de deux gardiens (Eden et Enfer)
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Shaia [Terminé]   Sam 29 Mai - 22:37

Ton Personnage


Nom :J'ai perdue mon nom de famille..
Prénom :Shaia
Âge :17 ans
Date de naissance :30 mai
Pouvoir : Invocations de deux gardien (2 loups)
Elève, professeur ou surveillant(e) ? : Elève
Caractère : [3 lignes minimum]
Brisé. Apeurée. Je n'aime pas parler. Je n'aime pas rencontré. Alors je fui. Je ne veux pas blesser. Je ne veux pas tuer. Ne chercher donc pas a me rejoindre. A m'aimer. Sa pourrait vous tuer. J'ai tuer ma famille. Mes familles. Mes amis. Et je ne veux pas vous tuer vous aussi. Alors ne m'approcher pas. Laisser moi me terrer dans la solitude. Avec pour seuls compagnons Eden et Enfer. Et ne tentez pas de m'attaquer. Ils sont agressifs. Ils me comprennent. ils ne vous laisseront pas approcher de moi. Ils me protègent. Et m'aiment. Ce sont mes gardiens. Ce sont une partie de moi. Ce sont les deux seuls qui pourront partagé ma vie. Pour toujours. Sans être tué. Alors éloignez vous. Enfer n'hésitera pas a vous arracher un bras si le besoin s'en fait ressentir. Tandis que Enfer attaque, Eden protège. Eden me protège. Je me suis moi même noyé dans la solitude. N'essayer pas de m'en sortir. N'essayer pas de me connaitre. Je ne suis plus que l'ombre de moi même. Et j'aurais du disparaitre. Pour ne pas créer d'ennuis. Je représente les ténèbres. Et l'on ne doit jamais approcher les ténèbres. Sous peine d'être englouti.

Loisirs : Passer du temps auprès d'Eden et d'Enfer dans les sous bois...
Physique : [3 lignes minimum]
Des cheveux châtains clair. Des yeux vert. Une peau pale. Une robe noire. C'est souvent ce qu'on a le temps de voir de moi avant que je m'échappe. On me voit surtout au crépuscule ou a l'aube. Souvent la nuit aussi. Peu la journée. Je n'aime pas me montrer. Je veux pouvoir m'enfuir sans que l'on puisse me rattraper. Mais lorsque l'on a la chance de me rencontrer la journée tout est diffèrent. Là je suis habillé avec une veste 'american apparel' couleur pétrole. Trop grande pour moi. Capuche rabattu sur ma tête. Jean d'ébène. Mais toujours aussi fuyante. Toujours avec ce même regard de biche prise au piège cherchant une sortie. Je veux avoir toujours un échappatoire. je ne supporte pas de me sentir enfermé. dans l'impossibilité de m'enfuir. A cause de l'évènement de mes 15 ans.. Si la porte avait été fermé, je n'aurais pas pu sortir. Et mon père m'aurait tué. Mais on change de sujet là. Il est très rare de me croiser la journée. Ou alors il faut que quelque chose cloche. Mes gardiens et moi sommes inséparables. Ils sont toujours avec moi. Et lorsqu'ils ne sont pas avec moi, c'est crise d'angoisse, peur, cris et hurlements. Je ne peux pas supporter d'être loin d'eux.

Signe particulier : "It is a blade just in my heart" tatoué sur la hanche

Histoire avant la découverte de votre pouvoir : [6 lignes minimum]
Tout ce passe il y a longtemps. A l’âge de mes 15 ans. Une violente dispute éclata entre mes parents. Violente dans le sens ou il y eut du sang. Mes parents criaient, médisaient l’un sur l’autre. Puis mon père attrapa un couteau. Et poignarda ma mère. Devant moi. Sans se soucier de moi. Je vis le corps de ma mère tombai sur le sol. Je me rappelle mes sentiments. Mon expression. Ma terreur. Mes mains porté sur mes lèvres, mon cri muet, mes yeux exorbités. Et la stupeur de mon père. Il avait lâché le couteau. Il ne revenait pas du fait qu’il venait de tuer sa femme. Celle qu’il aimait dans une autre période. Je me souviens aussi de son regard. Il ne voulait pas finir emprisonner. Aussi je l’avais vu saisir à nouveau le couteau. Se relevais et avancer vers moi. Si on devait mourir, se serait tous les trois. Je me souviens aussi comment j’avais fuit. Dans le jardin. Dans un ultime espoir. J’avais fait le tour de la piscine. Cherchant à mettre le plus de distance entre nous. Et je l’avais vu me rejoindre, en courant. Je l’avais vu aussi buter sur une pierre. Tomber. Et s’enfoncer le couteau dans la cage thoracique. J’avais vu ses spasmes. Mais je n’avais rien fait. Epouvanter. Je l’avais vu cherchait son souffle. Tendre une main suppliante vers moi. Mais je n’avais pas esquissé un pas. Pas téléphoné à la police ni même à l’ambulance. Rien. Je l’avais vu s’éteindre. Et j’avais vu ses yeux me fixaient dans une ultime plainte silencieuse. En une journée, en quelque minutes tout mon foyer c’était effondré. Une chose qui avait pris du temps à construire. Et si peu de temps à détruire…

Et quand enfin j’avais téléphonais à la police… Ils avaient débarqués en si peu de temps... Je les avaient vus marqué au sol l’emplacement des cadavres. Alors que sa ne servait a rien. Mon père avait tué ma mère. Et avait tenté de me tuer par la suite. Avant de perdre la vie. A son tour. Je les avaient vus embarqué les cadavres. Ils m’avaient questionné. Mais encore secoué je n’avais pas su répondre. Alors ils avaient entreprit de me trouver une famille d’adoption. Et le lendemain ils me l’avaient trouvé. J’allais habiter chez une amie. Pendant longtemps.


Au collège tout le monde parlait de moi. Je voyais tout les regards se posaient sur moi. Je les voyais me prendre en pitié. Me fixaient. Tandis que moi je pleurais. Je pleurais la perte de mes parents. Je pleurais en repensant que j’avais échappé à la mort. Je pleurais en me disant que jamais plus je ne retrouverais ma maison, que jamais plus je ne retrouverai un chez moi comme avant. Et grâce à sa j’avais échappé au collège. Durant quelques jours. Avant d’y retourné. Mais les regards ne s’étaient pas apaisés. Je voyais leurs questionnements. Et je tremblai. Et j’avais peur. Peur de leurs pensées. Peur de leurs raisonnements. Je n’étais pas beaucoup aimé. Et je savais que certains pensaient que j’étais la cause du meurtre. Le déclencheur de la dispute et donc qu’ils étaient morts à cause de moi.

J’ai vécu une année terrible. Puis avec le lycée sa s’est estompé. J’ai recommencé une vie. J’ai tenté d’effacer tout ces doutes, toutes ces peurs. Et pourtant. Il y avait quelque chose qui restais gravé en moi. Il n’y avait pas qu’une seule chose. Il y en avait deux. La première fois que je les avaient vus, c’était dans la forêt. J’avais eu peur. J’avais tenté de fuir. Comme toute personne aurait fait. Mais le temps avait passé. Et ils me suivaient. Sans jamais se souciaient que le monde les regardés. Sans se souciaient de la peur qu’ils pouvaient causer. Car a la vue des passants ils n’étaient que de vulgaires chiens qui ressemblaient à des loups. Tandis qu’ils étaient bien plus. Ils étaient mes guides. Ils étaient à la fois la voix de la sagesse et a la fois la voix de la bêtise. Ils étaient tout et rien. Le monde et personne. Eden et Enfer. Voilà leurs noms. A la fois le paradis et à la fois l’enfer. Chacun avec des raisonnements différents. Mais tout deux allant dans un même but, me protéger.


Histoire après la découverte de votre pouvoir et avant votre arrivée à l'académie : [4 lignes minimum]

Maintenant tout a changé. Maintenant j’ai grandi. J’ai eu le temps d’enfouir cette histoire dans ma tête. D’oublier pour un temps mon passé. Eden et Enfer sont toujours avec moi. Tout a veillé sur moi. Toujours à me protéger. Toujours à m’aimer… Deuxième fois dans ma vie qu’il y eu un drame. A 17 ans. J’étais avec mon amie. Ma sœur. Eden et Enfer était là, eux aussi. Mais malgré qu’ils soient effrayants un groupe de jeunes nous aborda. Mon amie ne céda pas à leurs avances. Ils comptaient faire une tournante avec nous deux. Mais elle refusait. Tout comme moi. Mais l’un d’eux sortit une arme blanche. Et me poignarda. Gravement. Poignarda aussi ma sœur. La tua. Sur le coup. Me laissant là, toute seule, agonisante. Avant de s’enfuir. Enfer disparut alors. Eden resta là. J’avais cru qu’il m’avait oublié. C’était enfui. Mais non. Il était revenu. Avec une ambulance. A sa suite. Pour m’aider. Ils m’avaient soigné. M’avais sauvé. Mais pas ma sœur. Qu’ils emmenèrent à l’incinérateur. Sans que j’ai pu faire quelque chose.

A mes 18 ans je décidai de prendre le large. De peur de blesser à nouveau ma nouvelle famille. Eden et Enfer me suivirent. M’encouragèrent. Mais encore. Une nouvelle fois un malheur m’arriva. Tandis que je marchais dans la foret pour dégourdir les pattes à mes gardiens, je glissais dans une fosse. Me brisai la jambe et me cognai la tête contre une roche dure. Je perdais connaissance. Et ne revint à moi que deux mois plus tard. A l’hôpital. J’avais deux côtes brisaient. Ma jambe était longue à se remettre. Pire encore. Enfer et Eden étaient loin de moi. Et une souffrance sans nom me poignardait à chaque fois que je fermais les yeux. Des cauchemars. Des peurs. Des souvenirs que je n’aurais pas voulu revivre. Et surtout une absence insoutenable. Comme si une partie de moi s’en était allé. Et je comprenais que sans eux je n’étais plus rien. Chaque nuit je m’angoissée. Crier. Hurler. Et chaque nuit on me shooter aux somnifères. On pensait que mes angoisses, mes cauchemars étaient du au fait que j’avais perdu mes parents et ma sœur. Mais non. C’était Eden et Enfer que j’avais l’impression de perdre. Ils m’aidaient a surmonté les obstacles. Mais sans eux je n’y arriver pas. Je me noyer sous les souvenirs. Sous la douleur. On m’envoya alors voir une psychologue a la sortie de l’hôpital. Mais a chaque fois c’était pareil, les animaux ne peuvent pas rentrer. J’avais eu beau tenter de lui expliquer que sans eux mes angoisses revenaient, qu’ils faisaient parti de moi que... Que je ne pouvais vivre sans eux, elle disait que ce n’était pas normal. Et me recollait une séance.

Jusqu'à une autre période de ma vie. Bien trop proche de la perte de ma sœur. Mes parents adoptifs moururent, eux aussi. Dans un accident de voiture. Ils moururent sur le coup. L’autre accidenté était avec toute sa famille. Qui mourut aussi sur le coup. Tandis que le père, le conducteur, mourut a l’hôpital. Je dus aller à l’enterrement de mes parents adoptifs. Dans un cimetière. Et même si nous n’étions pas né avec le même sang, ce me fit mal. J’avais l’impression d’être la cause. Et ce qui me fit encore plus mal, c’est que j’étais quasiment toute seule. Il n’y avait que les cousins des deux morts. Et lorsque l’enterrement fut fini, je m’enfuyais, telle une voleuse. Je m’enfonçais dans le cœur de la forêt, là ou je me sentais le mieux et pleura. Pleura pendant une heure. Sans m’arrêter. Je pleurais toutes les larmes que je n’avais sues versé pendant l’enterrement. Mes larmes de douleur se transformèrent en larmes de rage. Je me relevais du tronc sur lequel je m’étais assise et shooter dans une pomme de pin. Pourquoi tout cela n’arrivait qu’a moi ? Pourquoi devais-je perdre ma famille ? Mes vrais parents. Puis mon amie et ses parents qui m’avaient si gentiment adopté.

« Shaia, tu es différente. »

Je me retourné vers Eden qui venait de parler de sa voix si apaisante. Je la regardais quelque instant dans les yeux et je vis qu’elle venait de découvrir tout l’étendue de ma détresse, celle qu’elle n’avait pas pu détecter.

« Je le sais ! Mais... Mais pourquoi dois-je autant souffrir ? Pourquoi tous mes proches doivent périr ? »

C’est alors au tour de Enfer de s’approcher, la queue entre les jambes et les oreilles basses. Je redoutais ce qu’il allait me dire. D’une vois soumise il me répondit :

« Shaia, tout cela est de ma faute. En te trouvant j’ai été maudit. A cause de moi tu perdras les êtres les plus chers à ton cœur. Toujours et sans relâche. Shaia, excuse-moi. »

C’était donc à cause de lui ? Mais même si je me forçais je ne pouvais lui en vouloir. Il me l’avait dit. Il m’avait prévenu maintenant. Et je ne referais pas la bêtise de trop m’attacher aux gens. De peur de les blesser. De peur de les tuer. Je me laissais tomber a genoux, écartant mes bras pour indiquer a mes deux gardiens de venir s’y refugier. Ce qu’ils firent. J’encerclais leur cou de mes bras et les serraient contre moi. J’entendais Enfer me glisser à l’oreille :

« Shaia. Nous sommes tes deux gardiens. Nous ne pouvons pas mourir. N’est pas peur de nous aimer... »


Je le savais déjà. Au fond de moi j’en avais eu l’intime conviction. Mais il venait d’effacer les derniers doutes sur cela. J’enfonçais mon visage dans leurs fourrures. Au bout d’un moment je les lâchés. Apaisée.

« Merci. »


Leur soufflais-je. Ils me sourire. D’un sourire canin. Doux et canin. Je me relevais. Et me mit en marche. Nous devions rentrer. Il se faisait tard...

Une fois chez moi je me rendais compte qu’Eden avait disparue. Je regardais affole Enfer. Qui me sourit. M’apaisant lui aussi. D’un regard il m’intima que tout aller bien. Qu’elle revenait. Et en effet elle revint. Quelques minutes après. Tenant dans sa gueule entrouverte une lettre. M’étant destiné. Mais déjà ouverte. Je la regardais ne comprenant pas. Elle me dit la lettre. Et je la pris. Découvrant le contenue. Mon tout premier réflexe fut de le lâcher, comme s’il m’avait brulé. Mais Enfer m’encouragea à lire la suite. Que je fis contre mon gré. Eden prit alors la parole :

« Shaia, nous ferions mieux d’y aller. Sa sera mieux pour nous. Nous ne serons plus séparés. Tu pourras continuer tes études. Et tu rencontreras des gens ayant des dons, tout comme toi… »


Il n’y avait rien à dire sur cela. Le directeur viendrait me chercher dans une semaine. Bien. Je commençais d’or et déjà a ressemblait mes affaires, tout ce que j’aurais besoin. Eden m’aidait. Enfer regardait tout cela avancer sans bouger, coucher. Je reçu alors un homme chargé de me transmettre l’héritage de mes parents adoptifs. Leur maison. Leur argent. Et tous leurs biens. Je mis à vendre leur maison. Comme la plupart de leurs biens. Et tout partit très vite. J’offris le reste au secours populaire. De toute façon je n’en ferais rien. Je ne voulais plus de souvenir d’eux. Je ne voulais pas ravier mes souvenir. Pourtant je conservai une photo. Celle de mon amie Irina et moi. Irina, ma sœur… Tuer à cause de moi. Et une photo de groupe de mes autres amis. Pour ne pas les oublier. Quand enfin le directeur vint me chercher, j’avais rendu l’appartement, vendu énormément de mes affaires n’important que ce qui était petit et nécessaire. J’étais donc dans la forêt. Avec deux valises. Il me tendit sa main. Je la lui serrais, dans un sourire. Puis autour de moi tout changeas. Ce n’était pas une forêt mais une académie. Stupéfaite je lâchais sa main et fit un bond en arrière. Mais son sourire m’indiqua qu’il n’y avait rien à craindre. Enfer et Eden étaient là eux aussi. Eden se serra contre moi. Enfer lui partit vagabonder non loin pour découvrir. J’emboitais alors le pas au directeur. Eden me suivis. Enfer revint vers nous en courant, a toute vitesse comme s’il avait le feu aux trousses. Et c’est ainsi qu’il me laissa après m’avoir fait découvrir les endroits les plus rudimentaire. Il me laissa seule, dans un endroit où je venais tout juste d’arriver et je ne connaissais que très peu. Mais une chose était sur, Enfer semblait connaitre l’endroit…


Star choisie pour ton personnage : Inconnue (les loups c'est tiré de Okami)

Toi Derrière l'Ecran


PUF : Kata
Codes : ok by An'
Quelque chose à dire ? ://


Dernière édition par Shaia le Dim 30 Mai - 12:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marishka Lewis

avatar

Nombre de messages : 40
Age : 26
Localisation : En train de m'exercer ...
Humeur : occupé
Date d'inscription : 09/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Télékinésie
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: Shaia [Terminé]   Sam 29 Mai - 23:21

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaia

avatar

Nombre de messages : 108
Age : 21
Date d'inscription : 29/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: invocations de deux gardiens (Eden et Enfer)
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: Shaia [Terminé]   Dim 30 Mai - 12:29

merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rui Hanazawa

avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 29/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Transformation en équidé (cheval, âne, zèbre, licrone, pégase etc...
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: Shaia [Terminé]   Dim 30 Mai - 13:36

Wel'k =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anja
Infirmière
avatar

Nombre de messages : 91
Age : 30
Localisation : Académie Tsaoberaï.
Date d'inscription : 11/01/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Invocation d'un tigre.
Statut: Surveillant(e)
Relations:

MessageSujet: Re: Shaia [Terminé]   Dim 30 Mai - 15:19

Validé

_________________

Spoiler:
 

[/center]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shaia [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shaia [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsaoberaï :: Présentations :: Présentations validées :: Elèves :: Filles-
Sauter vers: