AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille .

Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel & Azrael A.

Gabriel & Azrael A.

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 19/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Pyrotechnie & Aquatechnie.
Statut: Elève
Relations:

Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille . Empty
MessageSujet: Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille .   Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille . I_icon_minitimeDim 6 Juin - 0:22


    J'étais parti après mes heures de cours. J'avais pris le bus comme pas mal d'autres étudiants, de l'académie ou non. Je n'aimais pas trop les bus, je me sentais oppressé et observé. C'était si désagréable... Je me bordais à voiler mon regard derrière quelques mèches et à observer l'horizon pour ne pas trembler et finir dans les vappes. C'était devenu une sale habitude ça, tomber dans les pommes au contact de la foule. Je serrais les dents et prenait mon mal en patience, trifouillant dans mes poches ou me mordant l'interieur de la joue. Je faisais tout et n'importe quoi pour oublier que j'étais dans un bus.

    Une fois que les portes s'ouvrirent à nouveau, je ne tins plus. Je sortis, ne fesant ni attention aux autres passagers que je bousculais, ni à l'arrêt qui heureusement était le bon, ni même à ma respiration hasardeuse qui me donnait le tournis. Je remonta le col de mon blouson noir et je repris ma route en respirant calmemant. Lentement, l'angoisse s'évapora et je me permis un soupir de contentement. Je pris la prochaine rue à droite et m'engouffra, après quelques mètres, dans la bibliothèque municipale. Vaste, riche et dotée d'une architecture ancienne, je me sentais étrangement bien dans ses murs de pierre blanche. En sécurité. Je fis un sourire à la documentariste qui me fit signe de la main et me dirigea vers l'allée "Romans & Nouvelles". Je ne savais pas exactement ce que je venais chercher mais j'étais venu. Je tourna dans l'allée en question et mon corps buta contre quelqu'un. Oops ! Je fis un pas en arrière immédiatement et me penchant respectueusement, je dis d'une voix basse :


    — Veuillez m'excuser, je ne vous avez pas vu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphyr Aviis

Zéphyr Aviis

Nombre de messages : 6
Age : 26
Localisation : En France! Près de Royan
Humeur : Ambidextre... non? Ce n'est pas une humeur ça?
Date d'inscription : 15/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Pouvoir voir le futur si rien ne vient à être modifié dans le présent
Statut: Elève
Relations:

Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille . Empty
MessageSujet: Re: Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille .   Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille . I_icon_minitimeDim 6 Juin - 1:25

Je m'appelle Zéphyr Aviis et viens d'arriver à l'Académie Tsaobéraï, un nom que j'ai appris par cœur depuis que j'ai reçu cette lettre... Cette lettre qui est mon nouvel espoir, tout ce qui me fait revivre à présent!
Mes parents sont morts quand j'étais assez jeune, je n'ai pas tant de souvenirs, et peut être que ça vaut mieux, ça me laisse moins nostalgique de souvenirs que je n'ai pas eu... Seulement du sang, seulement leur mort, seulement leur absence... Ils croyaient tant en moi, au mystique... Ma mère était diseuse de bonnes aventures et mon père... Mon père se contentait de ramener un salaire plus stable en travaillant dans une usine où il était exploité... Mais il s'en fichait, nous étions heureux de notre vie de famille, et j'arrivais à l'aider en lui disant quand il allait faire une faute ou s'il se ferait renvoyer... C'était vraiment drôle comme situations, et mon insouciance d'enfant m'empêchait d'avoir des tabous, ainsi je disais tout, même d'une façon crue des fois... Ils riaient, j'adorais ça. Je n'ai eu qu'eux dans ma vie, assez longtemps pensais je à cette époque, mais c'est la vision d'un enfant, cette époque passe si vite à présent dans mes souvenirs. Je ne me suis jamais ouvert facilement et mes seuls amis ne m'ont jamais trahis, toute cette grande bibliothèque... ça a été d'ailleurs très dur de choisir mes livres, ceux que je pourrais emmener à l'Académie, mais le directeur m'a vite rassuré en me disant que la bibliothèque possédait des millions d'ouvrages... j'ai seulement pris celui que me lisait mes parents le soir. Et toutes les feuilles que ma plume a frôlée, qui ont été souillée ou même magnifiée...J'ai toujours aimé cela, le monde était triste autour de moi, et mes parents m'ont toujours poussé à écrire pour ne pas trop me renfermer, je me suis inventé alors un monde, un univers qu'à moi, et je ne suis pas prêt de le dévoiler, même à moi je me le cache par le biais de métaphores inconscientes que je ne cerne pas, je suis pressé de voir ce que tout cela donnera quand j'aurais acquis une certaine sagesse, même la suprême sagesse, la route est encore longue, je sais que je vais trébucher, mais le challenge me plait assez alors je suis prêt à m'y risquer! L'écriture m'a sauvé dans les pires moments, et c'est grace à ça que je la considère comme mon alliée, comme ma meilleure amie...
J'ai vécu tant de fois la mort de mes parents, je la voyais tant de fois... Le couteau de cuisine et mes parents poignardés... Ils savaient pourtant que j'avais ce don, le don de voir l'avenir tel qu'il est si le présent n'est pas modifié, je ne sais pas comment exprimer cela, je ne le contrôle même pas correctement et puis, qui lira ce journal à part moi? J'écris pour moi, maintenant que je n'ai plus personne à qui écrire... Je ne comprendrais jamais pourquoi ils ne faisaient pas attention à ceci, alors que les éléments les plus anodins étaient importants pour eux, pour nous. Ils ne devaient pas avoir peur de la mort, ou peut être pensaient-ils qu'ils allaient l'affronter d'une manière imparable? Je ne le saurais jamais, mais je les sais bien où ils sont... Je me console avec les dernières paroles du légiste « ne t'en fais pas bonhomme, tes parents n'ont pas eu le temps de souffrir »
En ce qui concerne ce journal, il a un premier but dans ma vie, c'est d'immortaliser mon entrée dans l'Académie, mon renouveau, tout le bonheur que j'ai pu ressentir! Et dire que tout aurait pu ne jamais se faire... Pendant tant d'années je restais avec des rêves flous, des sensations de déjà vu... Je frôlais la folie... Ma tante n'a rien fait pour arranger ça, de toutes façons elle détestait mes parents, je peux aisément le comprendre, et elle ne m'a pas rejeté alors... Il me manquait l'amour de ma mère, mais seul une mère peut me l'offrir. Je la pardonne très facilement. Mais c'est lorsque j'ai rêvé de la mort de la voisine qui se noyait dans sa piscine et que j'ai décidé de faire quelque chose... je me suis toujours sentit coupable de la mort de mes parents, aujourd'hui encore... Mais pouvoir la sauver à vraiment tout changer! J'ai repris une certaine confiance en moi, j'ai accepté de revivre dans la philosophie de mes parents, toujours voir le bon coté des choses et surtout, le directeur m'a contacté, et j'ai, dit il, une nouvelle famille, ce ne sera pas de trop avec ma tante... Elle était d'ailleurs ravie que je parte, nous avons un poids l'un et l'autre en moins. Et me voilà, à écrire cette présentation, noircir cette première feuille blanche. Zéphyr is come back! (je crois que ça se dit comme ça...)

C'est avec une certaine fierté que je mets ce point final jusqu'à ce que je me relise...

«
HAAAAAA! Mais, c'est le bordel! Il va falloir que j'améliore tout ça... Pff, j'adore écrire mais je suis décidement trop maladroit... Bon, tout va s'arranger, le cadre est si joli, ça va forcement m'inspirer! » Et en fermant mon nouvel ami silencieux, je me décida à me lever de ce banc et avança un peu plus dans le centre commercial.

«
N'importe quoi Zeph', c'était vraiment pas l'endroit pour commencer ce journal... M'enfin, heureusement que c'est fait, sinon je n'aurais jamais eu le courage de commencer! Et puis, dans le bus ça n'aurait pas facilité les choses... Peut être que le garçon que j'ai vu aurait pu m'inspirer... »

Les gens m'observaient, me regardaient vraiment étrangement... Il est vrai que je ne vois personne parler tout seul, ça peut être rigolo à voir... Enfin, il faut que j'achète un livre, et vite. Je n'en aurais pas ce soir sinon...
Et je repense à la silhouette de cet inconnu qui doit avoisiner mon âge. Il avait l'air si mal mais il est si beau! Il doit être un ami si fantastique! Une flamme brillait dans ses yeux... Il est peut être à l'école lui aussi...
Et là, la douleur vient me foudroyer à nouveau, comme je ne l'avais jamais eu encore. Il est là, je le vois dans ces visions, dans le rayon "Romans et Nouvelles" de la Bibliothèque municipale.
Je voulais pourtant acheter un livre, pas en emprunter un!? Pourquoi cette vision est elle modifiée par rapport à mes souhaits!?
Je me rue alors dans la longue allée pour arriver à la bibliothèque, cherchant ledit rayon et je bouscule quelqu'un... Ho non, pire, ou peut être mieux, je le bouscule...

«—
Veuillez m'excuser, je ne vous avez pas vu !

-Il n'y a pas de problème... C'est même plutôt moi qui vous ai foncé dessus... Je viens d'arriver dans le coin et la simple idée de passer une soirée sans livre m'a terrifié alors, je suis venu en vitesse et... Mais, vous êtes sur que ça va?»

Je le fixais avec intensité, peut être même trop. Lorsque je m'en rendis compte, je détourna les yeux de lui.
«-
Heu, excusez moi, je viens d'arriver... Je suis un peu maladroit... Je m'appelle Zéphyr, et vous?»

C'était tellement étrange d'avoir cette envie de lui parler alors que je ne m'ouvre à personne. Mes mots sortaient si vite, non, ils étaient éjectés! Je ne contrôlais vraiment plus rien. Il avait l'air vraiment si tendre sous son regard de feu... Et c'est une vision qui m'a conduite à lui, ce qui ne s'est jamais produit par le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://free-and-lie.skyrock.com
Gabriel & Azrael A.

Gabriel & Azrael A.

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 19/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Pyrotechnie & Aquatechnie.
Statut: Elève
Relations:

Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille . Empty
MessageSujet: Re: Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille .   Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille . I_icon_minitimeDim 6 Juin - 13:45


      Père et Mère qui êtes aux cieux, je suis désolé. Je m’égare du droit chemin, et ce dans plusieurs sens du terme...

    Un inconnu. C’était un parfait inconnu. Pourtant, j’avais l’impression de l’avoir déjà croisé. Dans le bus peut-être ? Je le regarda un moment à travers mes longs cils, rougissant légèrement face à l’intensité de son regard. Quoi, j’avais quelque chose au niveau des yeux ? Ah, ma flamme... Il avait du remarquer ça, de si près cela ne m’étonnais pas.

    — Il n'y a pas de problème... C'est même plutôt moi qui vous ai foncé dessus... Je viens d'arriver dans le coin et la simple idée de passer une soirée sans livre m'a terrifié alors, je suis venu en vitesse et... Mais, vous êtes sur que ça va ?

    Il n’avait pas quitté mon regard brûlant. Si bien que je fus incapable de prononcer un mot, un son... Lorsqu’il se détacha, je me redressa, pris la peine de déglutir et de recommencer à respirer.

    — Calme toi Gabriel, il y a pas le feu.

    Pensais-je comme un idiot. Pourquoi cette expression là ? Aucune idée, peut-être à cause de mes joues rosies par... Par quoi ? La timidité peut-être, allez savoir. Une chose était sûre : j’avais envie de le fuir. Je ne savais pas pourquoi mais son regard unique m’attirais autant qu’il me poussait à fuir. Je voulais me consumer entièrement, brûler jusqu'à devenir tas de cendres et m’envoler avec le vent, loin d’ici. Loin de lui. Il y avait quelque chose d’anormal, quelque chose de différent. Je voulais fuir et lui parler en même temps. Et puis si je partais comme un voleur, j’allais encore passer pour un idiot. Bon sang...

    — Heu, excusez moi, je viens d'arriver... Je suis un peu maladroit... Je m'appelle Zéphyr, et vous?

    Zéphyr. Zéphyr. Zéphyr... Bizarrement, moi qui étais plutôt tête en l’air, je gravais lettre par lettre ce prénom dans ma tête pour être sûr de ne jamais l’oublier. Car il était spécial, j’en avais le cœur net. Tellement unique que je ne savais même plus comment on parlais. Je pris une profonde inspiration et parla enfin.

    — Ne t’excuse pas, j’aurais du faire plus attention. Je laissa un court blanc et ajouta dans un sourire mon prénom. Gabriel...

    C’étais plutôt marrant la manière dont je rejetais la faute sur moi, alors que quelques phrases avant il m’avait assuré que c’était lui qui m’avait foncé dessus. Mais on ne changera pas, j’ai toujours été comme ça.

    — Vous veniez chercher quel livre ?

    Pure curiosité ou simple envie de lui parler ? La première voyons, voilà que je pense à des trucs bizarres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphyr Aviis

Zéphyr Aviis

Nombre de messages : 6
Age : 26
Localisation : En France! Près de Royan
Humeur : Ambidextre... non? Ce n'est pas une humeur ça?
Date d'inscription : 15/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Pouvoir voir le futur si rien ne vient à être modifié dans le présent
Statut: Elève
Relations:

Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille . Empty
MessageSujet: Re: Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille .   Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille . I_icon_minitimeDim 6 Juin - 14:06

"Si ce monde n'est ni le mien ni le tien, nous pourrions nous créer le notre...
L'amour serait notre seul monarque et l'envie son valet."

"Je pourrais être le bouffon du roi si le roi avait tes yeux."


Il a l'air intéressé par ce que je lis... Par curiosité ou par simple envie de me parler? Je suppose que ce doit être la curiosité car je ne vois vraiment pas par quoi d'autre il pourrait être intéressé. Ou il est peut être bibliophile aussi et alors, tout s'expliquerait!
C'est alors avec le sourire le plus radieux que je m'efforçai de lui offrir que je répondis :

"-Et bien, je cherche Le Petit Prince... Je crois que c'est le livre le plus fascinant que je connaisse, tant il est doux, tant il suggère tant d'émotions en moi. Il est vraiment splendide. Mais une œuvre pareille ne doit pas t'être inconnue, enfin, vous être inconnue... On doit avoir le même age, on pourrait se tutoyer non?"

Ayant peur d'avoir une réponse trop immédiate, je m'offris au rayonnage de livres... Mes yeux perdus, mes cheveux mal coiffés, mes joues rosis, ma voix inaudible, tout était pour ces livres. Je les aime tellement... Et je ne peux qu'aimer qu'eux. Rha, rien qu'à repenser à cette scène me fend le cœur, j'ai l'air si ridicule... Mais si il est vraiment l'ami que je cherche après tout, c'est surement lui qui m'aidera à affronter cette timidité, à devenir plus fort... Et qui sait, s'il l'aime lire, il aime peut être aussi écrire?
Cette flamme dans ses yeux... Et pour une fois que ce n'est pas une métaphore!
Je me risqua à nouveau à le regarder. En soi, si peu de temps s'était écoulé entre nos deux regard! Mais le cerveau humain nous permet tant de questionnements dérisoires que j'en viens à me surprendre. Peut être à le surprendre?
Et son prénom, Gabriel... C'est si contradictoire! Gabriel inspire un ange, même un archange... Ses yeux débordent tant de malice que même un ange se laisserait prendre à son piège. Si l'enfer est pour lui, le paradis lui est offert. Gabriel n'est il pas l'ange damné? Quel étrange choix pour le prénom de son enfant...
J'aimerais que le mien prenne forme, que je puisse devenir un souffle doux et le suivre, l'aider partout où il ira, sans pour autant étouffer la flamme de son âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://free-and-lie.skyrock.com
Gabriel & Azrael A.

Gabriel & Azrael A.

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 19/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Pyrotechnie & Aquatechnie.
Statut: Elève
Relations:

Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille . Empty
MessageSujet: Re: Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille .   Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille . I_icon_minitimeDim 6 Juin - 15:29


      Stupid angel with a burned heart...

    J’avais mal au ventre. Pourquoi me sentais-je si... mal ? Non, ce n’était pas le bon mot, ca ne faisait pas vraiment mal, c’était autre chose. Autre chose... Ouais, ben on verra sa plus tard. Il sourit et je ne pu empêcher mes yeux de dériver vers ses lèvres pour me montrer au combien ce sourire lui allait bien. Je détourna le regard, écoutant ses paroles et tressaillant imperceptiblement à sa demande. Je me focalisa sur les livres à mon tour.


    — Oui, Le Petit Prince est un merveilleux livre... Il est dommage que si peu de personnes arrivent à cerner sa beauté.

    Je posa de nouveau mon regard sur lui alors qu’il faisait de même. J’aurais eu envie de rire à sa tête gêné. Mais de quoi ? Je me contins de pouffer de rire, laissant juste un faible sourire flotter sur mon visage. D’une voix basse, un peu plus grave, je répondis à sa question.

    — On peut, oui.

    Étrangement, je me sentais mieux. Je n’avais plus envie de fuir, par contre j’avais envie de jouer du piano. Acte que je ferais surement directement en rentrant à la maison. Les mots et la musique étaient les seuls avec lesquels je pouvais tout dire, tout retranscrire... Sans honte et sans regrets. Sans une once de peur d’être jugé. Dans ces domaines là, j’étais mon propre maître et c’étais moi et uniquement moi qui m’observais et me jugeais...

    — Il y a bien longtemps que je n’ai pas lu cet ouvrage d’ailleurs...

    Dis-je pour moi-même, le regard vague. Je passais plus de temps à jouer et à écrire, qu’à lire en ce moment.

    — As-tu d'autres activités que la lecture, Zéphyr ?

      Le vent attise le feu.
      Il est le vent, je suis le feu.
      Nous sommes une bombe à retardement...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphyr Aviis

Zéphyr Aviis

Nombre de messages : 6
Age : 26
Localisation : En France! Près de Royan
Humeur : Ambidextre... non? Ce n'est pas une humeur ça?
Date d'inscription : 15/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Pouvoir voir le futur si rien ne vient à être modifié dans le présent
Statut: Elève
Relations:

Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille . Empty
MessageSujet: Re: Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille .   Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille . I_icon_minitimeDim 6 Juin - 17:30

Quel regard... L'avantage avec lui, c'est que je n'aurais pas besoin de lui raconter ma vie, de la façon qu'il me dévisage je me doute qu'il l'a connaît déjà. Mais dois-je lui dire que j'écris alors? Si je veux que l'on soit amis, il faut partir sur une base solide et surtout sincère.
C'est donc dans un soupir triste que je lui dévoila mon secret.

"-Oui, j'écris... J'aimerais écrire convenablement et maîtriser mes émotions, mais c'est plus fort que moi... Tout va trop vite quand j'écris et je n'ai pas le temps de tout rédiger, de rédiger tout à quoi je pense... Mais ce n'est pas grave, je suis sur que je vais m'améliorer! Et toi, une autre activité que la lecture? Au fait, tu cherchais quel livre?"

Je lui demandais avec un véritable enthousiasme, et je savais que mes yeux pétillaient, parler de livres, de tous ces mots entremêlés, de tous ces sens cachés, cela suscitait en moi bien plus qu'une passion. Cela suscitait la vie en moi, la vie pour moi. Et le fait de découvrir quelqu'un qui, semblait il, aimait lire, me rassurait. Peut être qu'à nous deux nous changerions le monde? Peut être que nous serions les meilleurs amis? Aurais-je enfin un confident? Quelqu'un à qui raconter mes peurs et mes espoirs? Quelqu'un à qui parler de mon pouvoir... D'ailleurs, peut être en a-t-il un aussi! Mais, comment vais-je pouvoir lui demander ça subtilement? Et puis... Peut être qu'il n'a pas envie de cette même amitié... Il doit avoir l'habitude de rencontrer plein de monde... Pourquoi lui serais-je important, moi, dont il ne voit qu'une image fade et souillée par la fatigue? Je risquerais de lui faire du mal avec un pouvoir pareil, un pouvoir que je ne maîtrise même pas... Et si je lui apportais la même chose qu'à mes parents? Et lui...
Et lui...!
Il a déjà un pouvoir magnifique... Celui de me faire espérer, celui de me faire croire, celui de me faire rêver, ce lui de me faire sourire. Celui de me faire revivre.


Je n'ai jamais cru à la prédestination,
Mais quand je l'ai vu,
Je n'ai espéré qu'une chose,
Qu'elle existe pour me laisser vivre près de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://free-and-lie.skyrock.com
Contenu sponsorisé




Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille . Empty
MessageSujet: Re: Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille .   Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille . I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Et ça terrassait mon corps, encore et encore... ; Zéphouille .
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» Réforme du corps enseignant de l’Université de Poitiers
» Arthémis - le corps n'est rien sans l'âme [Terminé]
» Corps de verre et coeur de pierre
» Corps ardent, esprit bouillonnant ! [En pause]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsaoberaï :: Le village :: Centre Commercial-
Sauter vers: