AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [pv Cloud] Comme au théatre...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Megan Fox

avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 05/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Maitresses des poisons
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: [pv Cloud] Comme au théatre...   Dim 22 Aoû - 22:12

A peine arrivé, déjà en chasse. Déjà mêler a un groupe de jeunes que je venais de rencontrer, je les épiais. Riant avec eux. Nous étions au total 15. Mais nous étions que 4 filles. Même pas un tiers du groupe. Et pourtant. Elles semblaient bien s’entendre avec les garçons. Et même si ce n’était pas les gens les plus raffinés que je connais, ils ne représentaient pas la racaille. Juste un groupe qui déconne et fait des conneries. Rien de plus. Pas foncièrement méchant. Mais qui ne s’embête pas avec ceux qui les gênent. Nous étions dans les rues et je jouer la comédie a merveille. Je faisais semblant d’être leur amie. Mais aucun ne manifestait de pouvoir. Rien. Sa ne servais a rien ce que je faisais. Bien, je quitterai leur groupe dès qu’une occasion se présentera.

Je continuai mon manège sans qu’aucun s’en aperçoivent, me donnant peu à peu leur confiance. Qu’est ce qu’ils pouvaient être naïfs ! Soudain dans la rue je perçu quelqu’un. Avant eux. Mon cœur tambourina dans ma poitrine. Jusqu'à en être douloureux. Oui il y avait quelque chose de...Puissant si l’on peut dire, qui émanait de la personne en face. Peut être me trompais-je mais j’en étais quasiment sure. Je passais discrètement ma langue sur mes lèvres. J’avalais le brulant poison qui avait commencé à couler dans ma bouche a la pensée de le voir se tordre de douleur devant moi. Celui-ci ne m’échapperait pas ! Le groupe continuait à avancer et je suivais, me mêlant à eux. Ils ne devaient se douter de rien. Ainsi je pourrais lire une douloureuse surprise en se trouvant trahi. J’aimais mon plan ! Évidemment quand le groupe se trouva face au jeune homme, ils ne se gênèrent pas pour lui dire de dégager. Ils n’allaient tout de même pas se pousser pour le laisser passer. L’homme ne bougeait pas. Il dit quelque chose mais je ne saisi pas vraiment. Et rapidement les garçons du groupe sortirent de leurs poches des couteaux ou autres. Pas vraiment patients. C’était le bon moment. Tranquillement je passais à coté du chef, laissant mes doigts caressaient sa nuque. Je lui souris, avec franchise. Puis m’écarta d’eux, rejoignant l’homme en face. Il allait surement avoir un mouvement de recul en me voyant mais je ne lui laissais pas le temps. Il devait comprendre mon plan. Ou du moins une partie. Je m’approchai de lui, avec un sourire rempli de tendresse comme si je retrouvai mon petit ami. Je passais mes bras autour de son cou, murmurant pour que tout le monde entende :

« Contente de te retrouver Bébé.. Tu m’as manqué... »

Je frôlais ses lèvres des miennes puis rapprocha ma bouche de son oreilles et lui murmura :

« J’ai déjà trouvé un truc. Et même si je doute que t’es besoin de mon aide, j’en ai marre de ces salopards.. Fais-moi confiance et fais comme si nous nous connaissions... »

Au bout d’un moment je me décrochais de lui, me retournant vers mon ancien groupe, un sourire fleurissant sur mes lèvres lorsque je vis leurs mines désemparé. L’une des filles prénommées Monica me lança :

« Tu le connais ?.. Pourquoi tu ne nous as pas dit que t’avais un mec ?... »


Je lui souris mais ne lui répondis pas. Je sortis mon portable de ma poche, fis mine de faire un numéro et avec une voix complètement apeuré:

« Allo,la... la police ? Au secours !... Un groupe nous menace ! J'ai peur.. Je suis complètement terrifié.. s'il vous plait.. Jvous en supplie venez vite...
-je bloquais ma voix a certain moment, la faisant s'éteindre brusquement pour mimais des sanglots- Je me suis planqué.. J’ai trop peur.. Mon ami leur fais face mais j’ai peur pour lui.. J’ai.. J’ai peur qu’ils ne le blessent ! S’il vous plait, venez ! Venez vite, je vous en conjure !... »

Je donnais ensuite l’adresse, là ou nous nous trouvions. Mon ancien groupe était éberlué. A priori ils y croyaient dur comme fer que j’avais appelé la police. Ils détalèrent comme des lapins tendit que je rangeais mon portable, un sourire satisfait sur les lèvres. J’avais énormément d’habilité pour l’art du mensonge et de la tromperie. Et là, rusée, j’avais fait déguerpir les autres sans même user de mon pouvoir, sans le révéler à l’homme. Je me retournai vers l’homme et lui souris, faisant mine d’être sincère :

« Salut ! Moi c’est Megan est toi ? Oh je devine que tu pouvais t’en sortir seul mais bon, il ne faudrait pas que les gens normaux découvre ton pouvoir.. Sa serait dommage ! »


J’entendis alors une poubelle se renversait tandis qu’un renard roux en furie venait de me sautait a la figure. Je le récupérais dans mes bras. Toujours jouant a la parfaite comédie, je balançais, avec naturel :

« Au fait c’est quoi ton pouvoir ? Moi c’est lui, il représente mon pouvoir. C’est mon lié, et même s’il est petit il m’apporte un grand réconfort... »

Vous savez quoi ? Ce n’était qu’un tissu de mensonges. Ouranos n’était autre que mon compagnon de jeu. Mon pouvoir était tout autre. Mais si j’avais raison et que l’homme possédait bien un don, Ouranos allait m’être d’une grande aide. Dressé pour comprendre toute mes paroles, agir selon des gestes précis de mon corps, on pourrait facilement croire qu’il bougeait indépendamment, sans recevoir d’ordre. Il ne fallait pas que l’autre se doute que je maitrisais les poisons. Sinon c’était mort si je voulais le tuer... Et comme je le devinai facilement, j’allais devoir la jouer serrer et être parfaitement dans mes mensonges et ma comédie pour mieux l’avoir... Mais il était plutôt beau gosse. Il fallait l’avouer. J’allais faire durer le plaisir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cloud

avatar

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 19/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Homme Lumière
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Dim 22 Aoû - 23:23

    Encore une journée bien chiante... Putain de con de mes couilles qui fait son coq... Encore un chieur qui faisait son beau, et encore un que j'ai fais bouffer ses dents par pur plaisir. J'avais un papier dans la main. 12heures de colles... Ben... 4h pour avoir éclater la gueule du con et 8 autres pour avoir tabassé l'enseignant qui m'avait mis les heures... Je me baladais dans la rue, lunettes sur le nez. Le soleil se couchait mais il me faisait directement face. Et comme je ne voulais pas aller dans une autre direction, j'avais mis mes lunettes... Quoi? Un problème? Non? Tant mieux pour vous. Je marchais sur le trottoir lorsque je repérais un groupe se pointer sur le même bitume que moi... Là, ça va pas le faire... C'est pas le bon jour...

    Je m'arrêtais face à eux. Je les regardais à travers mes lunettes. Ils me demandèrent de bouger... Pardon? Ils demandent quoi là? Je crois qu'ils ont pas très bien compris... Ils recommencèrent une nouvelle foi. Je serrais mon poing ganté avec force, faisant craquer mes articulations. Je fixais celui qui était le plus moche, le chef en somme, et je ne pris pas de gants pour lui répondre.

    "Excusez moi les danseuses il y a votre cour de ballerines qui va commencer. Vous feriez mieux de vous grouiller si vous ne voulez pas vous pissez dessus dans les cinq prochaines secondes..."

    Leurs réactions furent direct: ils dégainèrent leurs couteaux à beurre... Je soupirais. Ils voulaient vraiment me gonfler en plus... A croire qu'ils n'avaient pas aimé quelque chose dans ma réponse... Ah oui, cinq c'est trop long... Je me préparer à leurs éclater leurs face de thon lorsque je remarquais une fille se détacher du groupe. Je la fixais à travers mes lunettes. Elle empestait l'hypocrisie... Je ne supporte pas ça... Et je peux vous avouer que cette fille n'avait rien d'inoffensif... Je le sentais... Comme si elle était une... Prédatrice... Je la laissais faire, la laissant passer ses bras autour de mon cou sans bouger. Tout mes sens étaient en alerte... J'avais une mauvaise impression pour cette fille...

    Elle me parla de son plan... Je la laissais faire sans émettre le moindre son. Non je ne l'aimais pas... Pour mentir aussi facilement aux gens... Un sourire étira cependant mes lèvres. Peut-être un peu d'amusement dans cette journée foireuse... Elle réussit à les faire déguerpir... Plutôt archaïque mais bon... Elle se retourna vers moi et me souriait. Elle me tapait déjà sur les nerfs... Megan? Ok... Pouvoir? Elle croit que j'ai un pouvoir? Intéressant...

    "Euh... Salut... Mais... Il s'est passé quoi là en fait...? Et pourquoi tu me parle de pouvoir....?"-Je vis alors un renard, son renard, bondir sur elle. Je feins la surprise à merveille, un vrai acteur. Je me reculais d'un pas, terrifié.- "C'est... C'est quoi ton truc? Tu viens de cette école de fou? Ne... Ne m'approche pas... Je veux pas d'embrouille..."

    Je tremblais de peur. Un vrai acteur je vous dis. Je me reculais encore d'un pas. Je ne devais peut-être pas avoir peur d'un pauvre minable renard mais dans ce coin on sait jamais voyons... Surtout que, menteuse comme elle a l'air d'être, je pense que c'est très très loin d'être son pouvoir... Jouons le jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Fox

avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 05/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Maitresses des poisons
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Dim 22 Aoû - 23:46

Il semblait sincèrement surpris. Et jusqu'à maintenant je ne m’étais trompé qu’une seule fois. Alors je me fiais un peu plus à mon instinct qu’à lui. Je relâchais le renard qui restait auprès de moi, collé à ma jambe. Je le regardais, perdant toute gaieté, ne montrant que de la tristesse. Je regardais le sol. Je lui dis, imaginant ma stratégie au fur et à mesure :

« Autant t’expliquer alors... Non, je ne fais pas partie de cette école... Ouranos n’est que mon animal de compagnie, il ne fait pas partie de mon pouvoir. A vrai dire je n’en ai même pas ! Je traque ceux qui en ont et les tuent... Puisque ce sont eux qui ont tués mes parents, je me venge ! Mais je n’ai plus besoin de faire semblant, puisqu’à présent je sais que tu n’en possède pas... Je te crois... »

A l’intérieur de moi, sans rien lui montrer je me haïssais. Comment avais-je put lui dire que ces monstres assoiffés de sang qui possédaient des pouvoirs avait tué ma famille ? Et pour la première fois, je ne refoulais plus les larmes qui étaient du a ce drame. C’était des vraies larmes. Du genre celle qui vient de très loin. Je me laissais tomber à terre, revoyant ma maison brulé. Ouranos vint tout contre moi, reniflant mon visage.

« Ces monstres... Ils ont attaqués ma maison ! Ils ont brulés mon père ! Ma maison à bruler, ma mère était dedans !...J’ai pu sortir a temps... Mais... Je pourrais jamais oublier sa... »


Mon regard était rempli de haine. Rempli de haine a la pensée de ces monstres. Je relevais les yeux, tandis que deux sillons de larmes se distinguaient sur mes joues. Je continuai, ma voix s’étant emplie de haine :

« Peux tu comprendre pourquoi j’essai de les tuer ? Ils m’ont tout fait perdre ! En une nuit j’avais tout perdu et me retrouvais au milieu d’une forêt sur le dos d’un cheval, parmi un troupeau ! De ma maison, il ne me restait que le troupeau et Ouranos... Et je n'avais que 11 ans ! Ce ne sont que de sales chiens galeux et putrides...Ils ne méritent pas la vie !»

A la prononciation de son nom, le renard roux poussa un couinement. Je caressais sa tête, le reprenant dans mes bras. Je me relevais, essuyant d’un revers de manches les larmes. Je lui dis alors, sans sourire :

« Je dois t’ennuyer avec sa... Mais je ne partirai que quand tu m’auras au moins donné ton nom, que je sache qui j’ai sauvé d’une bande d’idiots sans cervelle... »


Pour une fois j’avais été franche. Sur tout la ligne. A par le fait que je n’avais pas de pouvoir et que je ne faisais pas partie de l’école. Mais c’était tellement plongé en pleine vérité que c’était impossible de découvrir ce mensonge.

Mais le pire dans tout sa, c’était ces lunettes. Elles me narguaient ! Elles m’empêchaient de lire dans ses yeux ! Mais je ne montrai rien de ce que je pensais, gardant les yeux obstinément baissés. Je continuai, d’une voix plus basse, presque dans un murmure :

« J’espère que tu comprends ma haine envers eux... »

Il serait certainement assez intelligent pour ne pas me révéler qu’il avait un pouvoir tout de suite. Je lui avais bien dis que je haïssais ceux qui en avaient. De plus, je n’avais pas été fidèle à moi-même et ne l’avais pas dragué. Même si j’avais profité du moment où j’étais toute proche de lui. Ou j’aurais pu l’embrasser. Et le tuer tout de suite. Mais non. Je n’aurais pas pu jouer. Je gardais les yeux toujours baissé, a attendre sa réponse. Et même si je savais qu’il se méfiait de moi, pour je ne sais quelle raison, là il ne pourrait que tomber dans le panneau. J’avais dis la vérité et n’avait menti qu’une fois. Impossible de le deviner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cloud

avatar

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 19/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Homme Lumière
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Lun 23 Aoû - 0:01

    Elle me parla. Je l'écoutais en changeant d'expression au fur et à mesure qu'elle me parlait. Je semblais moins distant et je me rapprochais légèrement d'elle, faussement touché par son histoire. Elle me répondit qu'elle n'avait pas de pouvoir... Et mon cul c'est du poulet? Comme si j'allais avaler ça... Elle l'a dit trop tôt... Par contre... Le reste de son histoire. Là je sentais qu'elle était quand même sincère. Elle a dû en chier pour me la pondre son histoire triste... Non je la crois, mais ça ne doit pas être facile à révéler à tout le monde... Je l'écoutais. Privée de ses parents et de son domicile à 11 ans... Plus tard que moi... Tués par un type avec un don? C'est un con alors... Vous voyez ce que ça cause que d'user son don comme un abrutis? Une malade mentale traumatisée et qui en veut au monde entier... Enfin plutôt au monde de ceux qui ont des pouvoirs... Je pris un air triste. Je compatissais... En apparence. J'en avais un peu rien à foutre de son passé traumatisant... Chacun sa merde, moi aussi j'ai pas eu un passé tout rose, qu'elle se secoue les puces pour bouger son cul et aller de l'avant!

    Je vins vers elle, faussement compatissant et intéressé par son histoire. Je la regardais à travers mes lunettes. Je fis semblant d'être désemparé. Je jouais le type qui hésitait, qui cherchait ses mots. Elle me demanda si je comprenais sa haine envers eux. Elle espérait ne pas m'ennuyer avec son histoire... J'avais envie d'éclater de rire... Je m'approchais d'elle et je la pris dans mes bras. Je la serrais doucement contre moi. Je lui frottais doucement le dos avec tendresse. La seule et unique preuve de sincérité de ma part. Lorsque je prend une fille dans mes bras, je ne joue pas la comédie. Son renard avait sauté de ses bras pour revenir au sol. Je la gardais contre moi, fixant l'horizon au dessus de son épaule. J'émis alors un simple murmure.

    "Calme toi... C'est du passé, essaye d'aller de l'avant. J'aimerais te dire de ne pas tous les mettre dans le même panier mais... Je sais pas si tu en serais capable. Moi je le suis. J'ai réussi à me faire des amis de cette école... Je peux te le dire, il y en a de vraiment formidable!"

    J'avais envie de me rouler à terre pour éclater de rire... Des amis là-bas... Que des connard ouais! Ok il y avait de petite exception... Je me séparais d'elle au bout d'un petit moment. Je lui fis un sourire faussement amical mais... Acteur comme je suis, elle ne pouvait y voir que du feu... Le soleil était presque couché et je ne verrais bientôt plus rien avec mes lunettes... Enfin un peu de repos pour mes yeux! Je vins m'adosser à un mur en levant la tête vers le ciel. Je fermais les yeux en retirant lentement mes lunettes. Je les pliais et les rangeais, toujours les yeux clos. Je fini alors par les ouvrir lentement, dévoilant le bleu vif de mes pupilles. Je tournais alors la tête vers Megan et je lui fis un vrai sourire.

    "Au fait, moi je m'appelle Cloud. Je n'arrive pas à t'imaginer en train de tuer... Tu m'as l'air trop gentille pour ça..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaia

avatar

Nombre de messages : 108
Age : 21
Date d'inscription : 29/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: invocations de deux gardiens (Eden et Enfer)
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Lun 23 Aoû - 12:03

Megan Fox :

J’aurais pu croire à ces paroles. Mais tout comme moi il avait l’air manipulateur. Tout comme moi il savait user du mensonge à bon escient. Il était donc un adversaire de taille.. Lorsqu’il me prit dans ses bras, j’hésitais. Son cou était tout proche de moi. Et c’est par là que le poison s’infiltre le mieux dans le corps. Je me retins, sentant le poison couler à nouveau dans ma bouche. Je l’avais discrètement. Jouant la comédie à merveille, je lui dis :

« Merci… Mais tu devrais te méfier, même les roses ont des épines !... »

A nouveau je lui souris. Je me baissais, relevais un peu le bas de mon jean et sortit une dague d’un fourreau. Puis, sans attendre, je la laissai par terre, sortant d’une autre cachette un revolver, chargé mais mis sur sécurité. Je le posais à nouveau sur le sol. Ainsi, je sortis de tout un tas d’autres endroits sur mes corps divers armes, aussi bien à feu que blanche.

« Tu doute toujours que je ne peux tuer ? D’une façon ou de l’autre, aucun des monstres ne m’échappe… »


Nouveau sourire tandis que je rangeais toute la ferraille, vérifiant pour les armes a feu qu’elles étaient bien sur la sécurité. Je ne comptais pas me tirai dessus par erreur ! Lorsqu’il enlevait ses lunettes, je fus soulagé. Mais quelque peu intriguée. Jamais je n’avais vu un bleu comme sa... Enfin bon… Je plantai mon regard dans le sien, sans retenue. Il avait fait une grave erreur. Plus rien ne m’échapperait, ni de ses humeurs ni de ses émotions. Et à l’ instant même je peux vous dire qu’il me trouvait hypocrite, menteuse et pitoyable. Tandis qu’il avait une furieuse envie de rire devant ses mensonges. Je serrais les dents. Je ne me gênais pas. Je lui lançais aussitôt, sur la défensive :

« Tu ne me crois pas ! Tu me trouve pitoyable ! Ah merci la gentillesse ! Et moi qui croyais que tu valais mieux que les autres monstres de cette école ! »

Je le foudroyais du regard. Oui, maintenant que j’ai pu voir en lui, je savais qu’il possédait un pouvoir. Même s’il avait tenté de me le cacher. Je continuai :

« Je le sais que tu as un pouvoir, pas besoin de me le cacher. Je l’ai vu dans tes yeux, et même si je le savais, j’ai tenté de faire un effort envers ces monstres ! Et toi… Pff… Non jlaisse tombé… »

Je pris une mine chagriné mais courroucé. Déçu par cet homme. Réellement et faussement. Les deux à la fois quoi. Je me mordis la lèvre. Je savais que cet homme avait perçu à jour mon stratagème, du fait il se méfier de moi. Il se doutait que j’avais un pouvoir. Je lui souris et balança avec douceur :

« Cloud… T’es une pourriture, vraiment… »


Alors que comptes-tu faire « Cloud » ? Tomber dans mon piège ? Mais de toute façon, quoi que tu fasses tu y tomberas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cloud

avatar

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 19/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Homme Lumière
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Lun 23 Aoû - 12:28

    Je soupirais en croisant les bras. Elle avait un bel attirail sur elle... Dommage que ce soit inefficace sur moi... Un sourire étira mes lèvres. J'aurais dû me douter qu'elle pourrait lire dans mon regard. Je vais pouvoir m'amuser avec ça. Je savais modifier mon regard pour lui faire exprimer ce que je voulais. Le passé a parfois du bon... J'ouvris à nouveau les yeux. Je la laissais déblatérer sa colère. Je m'écartais du mur une foi qu'elle eu finit. Je m'approchais d'elle. Juste à porté de main, elle aurait qu'a tendre le bras pour "me toucher". A la seule différence que je ne la laisserais pas me toucher aussi facilement. Je plongeais un regard franc et sincère dans le siens. Que de la pure sincérité.

    "Je sais. Oui je te trouve pitoyable à t'apitoyer sur ton sort, à jouer les caliméro. Ton histoire je la crois, ne t'en fais pas sur ce point. Moi aussi j'ai fais des efforts je te ferais remarquer. J'aurais très bien pus t'ignorer royalement et passer mon chemin, te laissant te démerder avec tes autres jouets. J'aurais pus être très cruelle et me foutre royalement de ta gueule par rapport à ton passé. Je n'ai rien fais. Et pourtant je pense que j'aurais dû... Vu comment tu réagis..."

    Je lui avais tout sortis d'un bloc, ne quittant pas son regard. Moi qui pensait trouver un divertissement après cette journée de merde, je tombe sur une pauvre cruche incapable d'aller de l'avant... J'étais comme ça aussi et c'est pour ça que je ne supporte plus ça. Cette faiblesse je ne l'aimais pas. Je ne la tolérais pas. J'ai appris à avancer sans plus regarder derrière moi. Moi aussi j'ai vécu des choses difficiles, est-ce que je m'en plain? Non... C'est la vie. Ce qui est fait est fait point barre. Je l'observais en silence. Je ne laissais strictement rien paraitre de ce que je pensais à l'instant. Moi aussi je voulais jouer. Je poussais un soupire avant de reprendre.

    "Et au passage, sort toi du crâne que j'ai un pouvoir. Ce n'est pas le cas ok? Je ne suis pas comme certains de ces couillons de la vies qui vivent dans cette école. Je suis normal moi. J'en ai marre que les gens me prennent pour ce que je ne suis pas!"

    J'avais gueulé la dernière phrase. Je me retournais et je commençais à marcher d'un pas énervé. J'irais autre part. Cette fille me gonfle... Et elle m'a vexé... Enfin c'est ce que je jouais à merveille. Un regard dure et sec lors de mon coup de gueule, une attitude démarquant la colère... Même si elle savait lire dans le regard des gens, là elle ne pourrait pas savoir. La colère est le sentiment que je maitrise à la perfection. Elle ne pourrait pas me percer à jour là-dessus. Je m'arrêtais après avoir marché quelques mètres. Je tournais légèrement la tête vers elle.

    "Arrête de mettre tout le monde dans le même panier... Tu as dis que tu était une rose. Je ne pense pas que la rose te corresponde... Tu es plus... Une ronce. Si tu pense vouloir me tuer fait le. si tu pense avoir fait erreur arrête moi. Si tu pense que je n'en vaut pas la peine, lâche moi la grappe..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Fox

avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 05/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Maitresses des poisons
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Lun 23 Aoû - 12:53

Parfait ! Il était tombé dans le piège ! Je jubilais intérieurement. Mais ne montra rien. Ses paroles ne me touchaient pas. Cela faisait bien longtemps que j’avais arrêté de me fier au jugement des gens. Je passais ma langue sur mes lèvres, réfléchissant à ma façon de l’attaquer. Il avait beau mentir je savais tout ce que j’avais besoin de savoir. Je le rattrapai, affichant moi aussi de la colère sur mon visage. Je l’attrapai par l’épaule, faisant subtilement déraper mes doigts et éraflai son cou avec mes ongles. Comme vous vous en doutez, j’avais déposé du poison sur la plaie. J’avais du temps avant que le poison n’agisse. Je forçais sur son épaule, l’obligeant à se retourner. Je pointais alors un revolver, enlevant la sécurité. Droit sur son cœur. Tout en le retenant et le fixant dans les yeux.

« Et bien, considère moi comme une ronce si tu le veux. Mais normalement, je suis plus...Subtile... J’utilise la faiblesse des hommes... »


Je lui souris. Et continua, en laissant tomber la comédie:

« Ne cherche pas à me mentir sa ne marche pas. De toute façon tu es condamné. Et même si je me trompe, ce n’est pas grave. Je ne me ferai pas attraper par la police... »

J’étais prête a tiré. L’obligeant a se tenir tranquille. Je lui demandais :

« Donne-moi réellement ton identité. On a assez joué avec tous ces mensonges. Je sais que tu es comme moi, manipulateur et menteur. Je ne t’ai pas cru un seul instant pour tous tes mensonges. »

Et même s’il avait joué parfaitement la comédie, j’avais pu m’en apercevoir. Juste avant sa soit disant colère j’avais vu une lueur rusée dans ses yeux. Et à partir de ce moment je m’étais douté que ce qui allait suivre allait être du pur mensonge. Oh j’aurais pu me faire avoir ! J’aurais pu vraiment croire qu’il était en colère contre moi. Mais j’étais extrêmement observatrice. Et je me fichais complètement de ses états d’âmes....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cloud

avatar

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 19/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Homme Lumière
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Lun 23 Aoû - 13:14

    Je sentis ses ongles griffer ma peau. Elle me retourna alors en pointant son arme sur mon coeur. Je la fixais avec indifférence. Elle me demanda ma véritable identité. Je la fixais droit dans les yeux, sans perdre mon sérieux. Je m'appuyais un peu plus sur le révolver, approchant mon visage du siens. Je la fixais de plus près. Nos front se touchaient presque. Je ne quittais pas son regard. Je posais ma main sur la sienne. Je n'appuyais pas, je la laissais là.

    "Mon identité? Je suis Cloud. Un homme qui décide de faire ce qu'il veut quand il veut. Et je te l'ai déjà dis: tu me tue, tu m'arrête ou tu me lâche la grappe. Là tu as le cul entre deux chaises..."

    Ma main s'était posée contre la crosse du révolver et mon pouce s'était glissé contre son index. D'un mouvement rapide et imperceptible, je décalais le canon de l'arme avant de presser la gâchette par moi même. Une détonation, une douleur vive, du sang... Je lui fis un sourire avec du sang qui commençait à couler au bord de mes lèvres. Mon sang recouvrait sa main ainsi que son arme. Je laissais alors un dernier murmure m'échapper avant de me laisser tomber au sol.

    "Je fais ce que je veux..."

    Je me sentis d'un coup très lourd... Je m'effondrais complètement, toussant légèrement. La balle était passée juste au dessus de mon coeur, ne touchant rien de bien dangereux pour moi... Beaucoup de sang certes... Mais cette fatigue... Ce sommeil... Ces picotements... Un somnifère...? Mes paupières lourdes s'abattirent sur mes yeux bleus pour me laisser plonger dans un profond sommeil. C'était elle... Mais quand et surtout comment...? L'éraflure... Une drogue laissée sur ses ongles...? Douée la petite... Son pouvoir? Endormir les gens...? Ou peut-être créer des drogues... Allez savoir... Moi pour le moment, je dors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Fox

avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 05/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Maitresses des poisons
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Lun 23 Aoû - 13:43

Je fus surprise de ce retournement de situation. Et lorsqu’il mit sa main sur la mienne, je compris ce qui allait se passer. Il voulait se tuer ! Mais quel c*n ! C’était ma proie ! C’était moi qui devais le tuer ! Pas lui qui devait se donner la mort ! Et lorsqu’il appuya sur la gâchette, du sang gicla. J’en avais sur la main. Sur les habits. Sur le visage. J’étais complètement déboussolé sur le coup. Il n’avait pas le droit de clapser comme sa ! Je devais le tuer ! Je balançais un juron bien senti, lâchant mon arme sur le sol. Il y avait tout le monde qui allait se pointer. Je n’avais plus le temps de rien faire. Je pris Cloud contre moi, le portant un maximum mais trop lourd pour moi, je le tirais. Déjà des gens nous observez, craintifs. Je tirer le jeune homme juste qu’a ma voiture, dégouté en passant qu’elle allait être sale. Je déposais Cloud sur le sol, sortit une bâche que je mis sur la banquette arrière. Le blanc de la carrosserie possédait à présent une tache rouge. Ah c’est sur que ce n’était pas cet idiot de monstre qui allait laver ! Je soulevais à nouveau Cloud et le coucha sur la banquette arrière, me débrouilla comme je pouvais. Je fermais rapidement la portière et monter a l’avant. Ouranos bondit par la fenêtre et monta du coté passager, a l’avant de la voiture. Je démarrais aussi sec tandis que des voitures de polices arrivaient, alarmées par la détonation. Avec un bruit d’enfer et une sacrée accélération je m’éloignais de l’endroit ou les sirènes retentissaient. Sauf qu’évidemment, la police ne du pas l’entendre de la même oreille. La trainée de sang menait à l’ancien emplacement de ma voiture et d’ailleurs la trace maculait toujours le blanc de la carrosserie.

« Ah nan mais t’abuse ! Même inconscient tu m’énerve encore ! T’a un talent fou pour sa... »

Je grognai en appuyant sur l’accélérateur. Sans attendre je quittai les petites routes et aller sur l’autoroute. Là je pourrais les semer sans rien risquer. Je ne comptai pas abîmer ma voiture pour ces nabots ! Arrivée sur la voie la plus rapide, je me mis a zigzaguais entre les voitures, semant proprement la police. Je sortis a la première sortie et retourna dans la même ville, mais dans un endroit plus calme. Un terrain vague pour être précise. Hors de question de l’amener a l’hôpital. Tout les soupçons allaient converger vers moi, déjà qu’il y en avait beaucoup !

Arrivée là, je stoppai la voiture. Le renard bondit par la fenêtre, avide de découvrir cet environnement. Je sortis, gagnant l’arrière. Je fis descendre Cloud comme je pouvais. Mais j’eus un gros doute. N’était-il pas déjà réveillé ? Il jouait parfaitement la comédie et la je ne pouvais pas vraiment savoir. Couchant le jeune homme devant moi, je m’assis sur le sol, m’adossant à la jante. Je fermais les yeux, me concentrant pour retrouver quelque chose qui m’aiderais à le soigner. Lorsque je trouvai ce qu’il fallait pour faire cicatriser sa blessure, j’hésitais. Etait-ce bien sage de le guérir ? Je me mordis la lèvre, bien consciente que j’allais surement le regretter. Pourtant j’apposais ma main sur la plaie, faisant couler l’antidote du somnifère et le poison qui devait l’empêcher de se vidé de son sang. J’enlevais alors la main, soupirant. J’allais très certainement le regretter, ce geste...

Je me relevais, enleva la bâche et la mit dans le coffre. D’où je tirai des vêtements propres. On n’est jamais sur non ? Je pouvais tomber n’importe quand sur un de ces monstres et j’avais toujours des vêtements propres, au cas où il y aurait un problème. J’enlevais mon haut, dos a Cloud. Je me fichais de ce qu’il allait penser s’il me voyait comme sa a son réveil. J’avais pris l’habitude de me fichais totalement des autres. Je tournais vivement la tête lorsque j’entendis un grognement pas tout à fait animal, mais presque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cloud

avatar

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 19/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Homme Lumière
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Lun 23 Aoû - 14:08

    Pouah... Je pensais pas que je tomberais dans un tel sommeil... J'étais en train de faire un de ces rêves... Non je vous raconte pas... J'ai faillis en être malade... Sa zigzaguait dans tout les sens... A vous en faire gerber je vous jure! Puis après, une plage de sable fin avec une putain de bombe en bikini qui se pointe hors de l'eau... Il me semblait la connaitre... Je manquais de m'étouffer dans mon rêve en réalisant qui c'était. Megan... La vache... Je pensais pas qu'elle pouvait être aussi sexy... Je souriais. Bien qu'elle soit casse couille, elle doit être sympa au fond... Très profond... N'empêche elle est bien foutue et ça, c'est une réalité. Je la vis se rapprocher de moi... Qu'est-ce qu'elle va me faire encore...? Elle se plaça juste en face de moi à quatre pattes alors que j'étais assis sur la plage. Et là, elle m'embrasse.... Je crois que j'ai dû touché un neurone ou deux lorsque je me suis tiré dessus... Ou un truc du style... Je fermais fort les yeux pour au final...

    Me réveiller lentement. Je poussais un léger grognement en sentant ma plaie me faire un mal de chien... J'ouvris les yeux et je la vis en train de se changer... Elle avait fait tomber le haut... Sympa le soutif... J'aime bien la couleur. Je me mis à tousser avant de rire légèrement. Je levais les yeux vers elle en souriant.

    "Tiens, j'aurais cru être au paradis en te voyant... Je n'avais pas remarqué que tu étais si belle... A croire que je me focalisais sur autre chose..."

    Un nouveau petit rire avant de me redresser lentement. Sa faisait un bail que je ne m'étais pas fais tirer dessus moi... Je retirais mon blouson de cuir pour le jeter au sol. Je retirais ensuite mon T-shirt lentement pour observer la blessures. Le sang ne coulait plus... Ah je vois, une toxine coagulante... Certains serpents en possèdes. A grande dose dans le corps, ça fait pas mal de dégâts mais là, bien dosé pour empêcher mon sang de se barrer de mon corps. Je souriais. Je déchirais mon T-shirt en plusieurs morceaux plus ou moins grand et je commençais à en enrouler les morceaux autour de mon torse. Je réussis tant bien que mal à me faire un bandage de fortune. Je restais assis, tournant le dos à Megan pour ne pas la déranger et pour ne pas me rincer l'oeil. Bien que ce soit une ronce, ce n'est pas une raison pour négliger le minimum de respect qui lui est dû...

    "Merci pour la toxine. Tu es une vraie vipère en fait... J'aime bien les femmes avec du caractère. Le seul défaut que je te reproche c'est que tu reste cloitrée dans ton passé... Sinon t'es une fille bien..."

    Le surnom que je lui avais donné était plus affectif que péjoratif. Je l'avais dis gentiment quoi... Je tournais la tête pour observer sa voiture. Putain... Il y en a qui se font pas chier... Un sourire étira mes lèvres. Pas si malheureuse que ça la petite... Je remarquais alors une tâche de sang sur la carrosserie. Sa fait tâche... Je fouillais dans mes poches et je dégotais un paquet de mouchoir. Je commençais alors à l'humidifier avec ma salive avant de nettoyer le sang. La carrosserie en ressortit nickel. Un sourire étira mes lèvres. C'est pas pour Megan, juste par soucis d'esthétique... Je me retournais alors vers elle.

    "Au fait, pourquoi tu penses que ce sont TOUS des monstres? Il y a des gens sympa avec des pouvoirs... Toi déjà."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Fox

avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 05/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Maitresses des poisons
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Lun 23 Aoû - 14:41

Lorsque j’entendis sa voit, je soupirai. J’enfilais mon nouveau haut, contente de m’être enfin changer. De plus je pris une lingette et enleva le sang de ma peau. Je l’écoutais tranquillement, faisant mes affaires. Je me rapprochais de lui, mon visage a quelques millimètres de son visage. Dévoilant mes crocs, je lui balançais :

« Ne t’avise plus de fantasmer sur moi c’est clair ? J’ai juste à regarder tes yeux et je sais tout. Tu ne pourras rien me cacher. »


Je passais ma langue sur mes lèvres et continua :

« Je ne fais que venger mes parents. Je ne fais que rechercher celui qui a pris mon innocence et mon enfance. »


Je le relâchais, m’éloignant à nouveau de lui. Je refermais les portières arrière et le coffre. Je m’adossais à nouveau au coffre et continua :

« Je ne suis pas une vipère. La vipère utilise le venin, le poison. Moi je le créer. Il fait partie de moi. Et même s’il m’aide dans mes sombres buts, il n’est qu’une malédiction. Je hais le pouvoir ! Tout ce que je voulais c’était vivre une vie normale!»


Je soupirai. Puis lui souris, le regardant avec une envie pas vraiment cachée.

« Tu est ma proie. Ne t’avise plus d’essayer de te donner la mort. C’est moi qui décide quand ta fin arrivera, c’est clair ? Avec mon pouvoir, je peux te tuer ou au contraire te soigner. Tu ne peux pas m’échapper. »

Je laissais le silence s’installer quelques instants, m’approcha à nouveau de lui, de mon pas gracieux au naturel. Je me collai a lui, caressa son cou avec ma main et lui murmura a l’oreille :

« La beauté peux être aussi bénéfique que funeste. Je l’utilise pour attraper mes proies, ensuite mon poison fait le reste. »


Sans me gêner je l’embrassais, laissant couler du poison dans sa gorge. Mais ce poison là n’était pas un poison de mort. Tout au plus, il l’étourdirait quelques instants. Je voulais jouer avec lui. Il avait su m’intriguer et trouver quelqu’un qui pouvait ainsi être aussi manipulateur que moi m’amusais follement. Je mis fin au baiser, restant tout de même proche de lui :

« Comprends tu qu’à présent tu n’es plus entièrement maitre de ta vie ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cloud

avatar

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 19/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Homme Lumière
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Lun 23 Aoû - 15:29

    Elle s'approcha de moi et me dévoila ses crocs. Un sourire étira mes lèvres. Intéressant... Très intéressant... Fantasmer sur elle... Et puis quoi encore? Comme si j'avais demandé à rêver de ça... Certes il y a de quoi fantasmer et dans mon rêve elle embrassait très bien... Mais bon... Je soupirais. Vengeance, vengeance, vengeance... Franchement elle devenait lourde avec ça... Elle s'éloigna de moi et je regardais ma main. celle-ci s'éclaira un instant avant que tout ne s'arrête. Elle se remit à me parler. Vivre une vie normale... Je me mis à rire.

    "Une vie normale? Je peux te dire qu'il n'y a rien de plus chiant qu'une vie normale... Crois moi, je sais de quoi je parle..."

    Je soupirais en passant ma main sur mon visage. J'ouvris les yeux pour les reposer sur elle. Elle me sourit en me regardant d'une manière plutôt... Gênante... J'étais sa proie? J'avais encore envie de rire. J'avais donc un moyen de la faire royalement chier... Le silence du soir tomba puis je la vis s'approcher lentement de moi. Elle vint se coller contre moi et un sourire mystérieux s'insinua sur mes lèvres. Elle caressait mon cou et un frisson parcourut mon dos. Elle vint ensuite joindre ses lèvres aux miennes. Je répondis à son baiser mais je sentais quelque chose d'amer couler dans ma bouche... Du poison... Je le gardais en bouche en continuant de l'embrasser jusqu'à ce qu'elle mette fin au baiser. Je la regardais. Je levais l'index pour lui demander un instant et je recrachais toute la substance amer par terre. Dégueulasse... Je la regardais après m'être essuyé la bouche.

    "C'est là que tu fais erreur. C'est moi qui décide si tu peux me toucher ou non. Depuis le début je me laisse faire. Je te l'ai déjà dis: je fais ce que je veux."

    Je lui fis un sourire avant de passer ma main derrière sa tête et de venir l'embrasser à mon tour. Je l'embrassais avec une grande tendresse et une grande douceur. Ma main caressa ses cheveux qui étaient très doux... Je mis fin à ce nouveau baiser avant de me reculer légèrement. Je lui fis un sourire en me relevant lentement. Je restais adossé à la voiture et je la regardais en croisant les bras. Je poussais un soupire en la regardant.

    "Megan... Franchement... J'éclate la tronche de la plupart de ces "monstres" depuis que je suis ici... Il y a beaucoup de con et de grande gueule... Aujourd'hui encore j'en ai cogner un au point de le faire s'évanouir... Vouloir les tuer aveuglément est complètement débile et indigne de toi... Essaye d'ouvrir tes yeux..."

    Je ramassais mon blouson et je l'enfilais à nouveau. Je la regardais. Elle était gentille... Son problème c'est qu'elle est aveugle... Ou plutôt aveuglée par sa rage... Il allait y avoir du boulot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Fox

avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 05/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Maitresses des poisons
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Lun 23 Aoû - 15:55

Je le laissais faire. Après tout, je n’étais à un baiser près depuis longtemps. Je le regardais un instant comme un serpent affamé regarde un lapin. Puis je détournais le regard, cherchant vainement Ouranos du regard. Je lançais, froide :

« Comme tu l’as dis, il y a énormément de cons et de grandes gueules. Autant que ma vengeance, je ne les supporte pas. Orgueilleux, fier et terriblement vantard... »

Je fixai à nouveau Cloud. Je laissais quelques instants mes ongles courir sur mes bras avant de les enfoncer, créant un fin filet de sang. Je regardais avec délectation le liquide couler. Lorsque la première goutte toucha le sol, l’herbe qui s’y trouvait grésilla puis se recroquevilla sur elle-même. Je reportais mon regard sur le jeune homme :

« Ma raison de vivre est de tuer. Enlève me là et je meurs. C’est aussi simple que sa. Tuer est un peu comme une drogue, je ne peux plus m’en débarrasser... Quant au fait que je ne peux te toucher si tu ne le veux pas, et bien pourquoi pas. Tu es a jamais ma proie, je t’aurais tôt ou tard, quand je jugerais que tu n’as plus digne de vivre. Et que tu le veuille ou non je te tuerais. C’est tout. »

Me relevant à mon tour, je plantai mon regard bleu dans le sien, de même couleur malgré la nuance. M’autorisant quelques secondes de répit, d’oubli de sa présence, je détournai à nouveau mon regard, le perdant dans le vague. En direction du ciel. Et de ses étoiles. Oui, finalement je regrettais déjà mon geste. Il en savait beaucoup trop sur moi. Oui, beaucoup, mais alors beaucoup trop. Je me mordis la lèvre inférieure. Au moins avec lui j’avais appris que les gens pouvaient être aussi manipulateur et aussi bon comédien que moi. Finalement je retournais dans notre monde actuel. Je regardais Clou et lui dis :

« Bon, sa commence à se rafraichir par ici. Je te ramène ? »

Je le regardais quelques secondes et n’attendant pas sa réponse, j’ouvris la portière du conducteur et m’assis a ma place. J’insérais la clé dans le contact, allumant le moteur et tout le reste. J’émis un sifflement et une fusée rousse arriva jusqu'à la voiture, me sautant littéralement dessus. Je caressais le pelage d’Ouranos puis le mit derrière. Les pieds toujours en dehors du véhicule, je lançais a Cloud :

« Par contre, je conduis... Très mal selon certains.. Enfin, grâce a sa j’ai pu semer la police... Ah je ne t’ai pas dit ? A cause de ta connerie j’ai eu droit à la police et à tout le reste. Ils ne me connaissent que trop bien là bas et la prochaine fois, n'appuis pas sur la gâchette. Bientôt j’aurais droit a l’armée entière... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cloud

avatar

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 19/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Homme Lumière
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Lun 23 Aoû - 16:33

    Ahlalala... Les femmes... Enfin bon... C'est une femme fatal, on ne retire pas son biberon à un nourrisson... Je n'arriverais pas à lui faire oublier les meurtres... Mais peut-être lui faire réfléchir à autre chose... Elle voulait absolument me tuer... Et bien soit! Une de plus ou de moins... Je soupirais. Le frais tomba rapidement et elle me demanda si je voulais qu'elle me ramène... Tant qu'à lui cacher mon pouvoir, autant le faire jusqu'au bout... Je souriais à sa proposition. Elle monta dans la voiture qu'elle fit ronronner. Quel doux bruit... Elle m'annonça qu'elle conduisait mal... Si elle savait... Pour moi ce n'était pas un problème. Pour elle c'était une autre histoire... Je me relevais et je vins m'installer sur le siège passager. Je ne mis pas la ceinture car je n'en avais pas envie... Je la regardais en lui souriant.

    "Bon alors, tu démarre?"

    Je me calais au fond du siège en posant mes pieds sur le vide poche. Je passais mes bras derrière ma tête et je la laissais ronchonner après moi. Elle claqua la porte et démarra comme une furie... Je fermais les yeux un instant. Maintenant je comprenais cette envie de vomir dans mon rêve... Elle arrêtait pas... J'ouvris les yeux après un moment. Je regardais la route puis son compteur de vitesse: 160... C'est limité a 110 ici... Je la regardais conduire avant de fermer les yeux. Puis... Un jurons de sa part me fit ouvrir les yeux lentement. Les pneus crissaient et je vis alors la scène. Chouette... Un accident... Je poussais un soupir et le temps s'arrêta autour de moi. J'ouvris la portière tranquillement avant de sortir. Je passais par dessus le capot pour ensuite arriver du côté conducteur. Je fis éclater la vitre et j'ouvris la porte. Je la décrochais et je la pris dans mes bras. J'attrapais Ouranos après avoir installé Megan sur mon dos. Je poussais un soupir avant de nous transformer en lumière et de nous emmener au loin.

    La voiture éclata contre le camion de marchandise. La belle Audi se retrouva en mode concassée... Je nous arrêtais Dans une rue totalement déserte. Je nous retransformais en corps de chaire et de sang et je déposais Megan et Ouranos sur le banc qui était là. Je m'assis à côté d'eux en croisant les bras derrière ma tête. Le temps revint alors à la normale. Je tournais la tête vers Megan et lui fis avec un sourire.

    "Je pensais pas que tu pourrais conduire aussi mal... Enfin bon... Maintenant, c'est plutôt moi qui pourrait te raccompagner..."

    Je montrais d'un signe de tête ma moto garée juste devant nous. Je retirais mon blouson de cuir et je le passais autour des épaules de Megan. Je poussais alors un soupir en jouant avec mes clés et en sentant la morsure du froid. Un frisson de plaisir traversa mon dos. Ce petit froid de nuit d'été n'est rien comparé à celui que j'ai vécu... Je regardais alors une nouvelle foi Megan.

    "C'est Fenrir, ma moto. Je peux te ramener chez toi ou on peut continuer à discuter ici... C'est comme tu veux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Fox

avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 05/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Maitresses des poisons
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Lun 23 Aoû - 17:06

Il était monté. J’avais démarré. Rapidement nous avions regagné l’autoroute. Mais je perdis bien vite le contrôle. Un « clap » résonna. Et j’avais beau tournais le volant, je ne pouvais plus faire tourner la voiture. Et au moment ou nous allions rentrer dans le camion d’en face, je me retrouvai sur un banc, en compagnie de Ouranos et de Cloud. Là je ne comprenais plus rien. Je le regardais, complètement affolée. Je me relevais d’un bond. Ma réaction influença celle de Ouranos qui sans attendre se mit en position d’attaque.

« Qu’est ce qui c’est passé ! Et puis j’ai perdu le contrôle de ma voiture, ce n’est pas ma faute ! »


J’étais complètement affolée. En un instant je n’étais pas dans ma voiture. Et le pire c’était la perte de cette dernière. Ma préférée ! Enfin bon. Il m’en restait tout un tas d’autre. Alors je ferais sans...Je continuai, sachant que là je la ramenai trop :

« T’aurai du au moins me prévenir ! Je sais pas moi, quelque chose ! Si j’avais été à ta place je l’aurais fait ! C’est comme... Comme si j’avais tenté de te tuer dès le départ sans te prévenir ! T’aurais pas apprécié ! »

Je me mordis la lèvre, mes crocs la faisant saigner. J’aspirais le sang, ignorant la douleur. J’avais l’impression d’être trahie. Même si en aucun cas cet homme n’avait gagné ma confiance. Résignée, je me laissais retomber sur le banc. Je soupirai :

« Fais comme tu veux, je m’en fiche...Mais ne compte pas sur moi pour te lâcher, pas maintenant ! »

Je le fixai à nouveau, tandis que le renard bondissait sur mes genoux. Je regardais Cloud et lui dis :

« Au point ou j’en suis... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cloud

avatar

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 19/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Homme Lumière
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Lun 23 Aoû - 17:41

    Elle était complètement à l'ouest là... C'était marrant. Je la regardais en souriant. Elle me reprocha de ne pas l'avoir prévenue... Là c'était trop, je me mis alors à rire. Je m'arrêtais après quelques instants, toujours les larmes aux yeux. Nan mais franchement... Une fille comme ça, on en croise pas tout les jours. Je poussais un soupir en m'étirant. Je tournais alors la tête vers elle.

    "Un simple "merci" aurait suffit tu sais... Sinon, pour le fait de ne pas t'avoir prévenue, je te signalerais que tu serais morte si je l'avais fais..."

    J'espérais qu'elle comprenne que le temps prit pour la sauver elle et sa peluche était inférieur à une seconde... Je me relevais pour me diriger vers Fenrir. Je passais ma main sur l'une des ailes et celle-ci s'ouvrit, présentant un casque blanc avec des flammes bleu dessinées dessus. Je refermais l'aile en une simple caresse et je revins vers Megan. Je lui donnais alors le casque.

    "Met ça, je t'emmène."

    Elle ronchonna un peu en soupirant avant d'enfiler le casque et de me suivre. Je regardais alors Ouranos... Hum... Je le pris dans mes bras et je le déposais à l'intérieur de l'aile de Fenrir. Je m'installais sur la moto bientôt suivis de Megan. Je sentis ses bras passer autour de mon torse nu et un frisson traversa mon corps. Pas désagréable... Je mis le contact et le moteur se mit à pousser un rugissement d'une puissance jamais entendue. Un ronronnement inspirant la puissance et la vitesse. Je tournais la tête vers elle en lui faisant un clin d'oeil. Je tournais alors la poignet d'accélération et la moto démarra au quart de tour. Je m'élançais à toute vitesse à travers les rues désertes. Le compteur? Ben la vitesse mini est de 130... Nous étions a 180 dans les rues et pourtant, elle se laissait manier comme un vélo en balade... Nous arrivâmes rapidement à notre terminus. Un petit restaurant que j'avais repéré... Je coupais le contact avant de faire sortir Ouranos de l'aile. Je le rendis alors à Megan.

    "Je t'invite."

    Je descendis de la moto suivit par Megan. Je mis la sécurité sur la moto. Pas d'antivol ni rien... Le premier qui s'en approche la verra simplement s'évaporer... Petite fonction spéciale... Mon frère... Encore plus mystérieux que moi... J'entrais dans le restaurant suivis par ma compagne du jour... Je nous installais à une table puis je fis un signe au serveur qui commença à préparer les commandes. Je posais alors mon regard dans celui de Megan.

    "Tu m'aime pas hein? Je suis un "monstre" c'est ça? Pour cette seule raison tu ne voudrais pas me connaitre...? C'est triste... Moi j'aimerais bien te connaitre. Je suis sûre que tu es une fille bien dans le fond."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Fox

avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 05/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Maitresses des poisons
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Lun 23 Aoû - 18:12

Il me tendit un casque. Euh oui bon d’accord... Et lui il allait mettre quoi ? Pendant que je jouais avec lui c’était également mon protégé et je ne comptais pas le perdre si tôt, dans un accident... Il monta et me fis signe de s’installer derrière lui. Je m’exécutai, dégouté d’être obliger de suivre ses ordres. Enfin bon. Je passais mes bras autour de lui, sentant sa peau. Je décidai d’ignorais ceci. Et lorsqu’il démarra, je fus déstabilisé. Ce n’était pas vraiment une moto sa ! Je décidai d’ignorer ceci aussi, pour éviter de trop me poser des questions. Réfléchir a des choses insignifiantes me fatiguer. Je n’aurais qu’à poser la question à Cloud plus tard...

Sans plus me poser de questions, je le suivis. Un restaurant ? Pas mauvaise idée... Je le suivi a l’intérieur. Dedans, que des couples. Je me sentis aussitôt gêné. Et ce fut bien désagréablement que je remarquais que ce sentiment ci, je ne l’avais jamais subi auparavant. Lorsque Cloud planta son regard dans le mien, je déviai aussitôt mes yeux.

« Tu m’aime pas hein ? Je suis un ‘monstre’ c’est ça ? Pour cette seule raison tu ne voudrais pas me connaître ? C’est triste... Moi j’aimerais bien te connaître. Je suis sûre que tu es une fille bien dans le fond »

Je le regardais, surprise que l’on pense sa de moi. Mais hélas pour lui, tout ce qui était bien en moi s’est envolé le jour ou mon manoir a brulé. Je dissimulais bien vite ma surprise, prenant un air neutre. Et lui répondis :

« Tu ne me connais pas. Cloud, je te l’ai déjà dis, tu es une pourriture... »

Je détournais les yeux, pour ne pas rencontré son regard. Fixant un pan de mur, je continuai :

« Je ne suis pas ce genre de fille que l’on peux apprécier. Cloud. Les seules personnes que j’aime ne sont que des animaux. Shaman et Ouranos sont les deux seuls qui me sont importants. Ils ne me trahiront jamais, pas comme les humains. »

Je repris mon souffle, regardant Ouranos, complètement terrifié du fait qu’il y est autant de monde autour de nous. Je continuai, toujours sans observais le jeune homme :

« Autant te raconter pourquoi je n’apprécie aucun humain. »

Je soupirai. Me préparant moralement. Je tournai enfin la tête vers lui et commença, dans une extrême neutralité :

« J’ai toujours habité dans un manoir. Loin de tout. Du monde, des gens, de la civilisation. Des humains, je ne connaissais que le portrait de mes ancêtres et de mes parents. Mais rapidement, des adultes vinrent. Certains pour discuter affaires avec mon père. Les autres n’étaient que mes professeurs. Mais ces derniers n’avaient le droit de me parler que pour les cours. Je n’ai jamais eu d’amis. J’ai grandi trop longtemps dans ce style de vie là. Je ne suis pas sociable. Et même si j’ai l’air d’apprécier quelqu’un, je suis incapable d’éprouver quelconque amitié. Je ne suis pas sociable. Je hais les humains. Ils me déçoivent de plus en plus. Alors comprends que jamais je ne me sois réellement lié d’amitié avec quelqu’un. »

Je continuai à le fixer. Sans un bruit. Je me posais une question. Comprendrait-il que je ne suis qu’un prédateur, une femme vouée à la solitude ? Ma seule joie dans ce monde était de torturer, faire souffrir les autres. Rien ne m’excitait autant que traquer un de ces monstres que l’on oser appeler ‘humain’. Rien ne me donnait plus de plaisir que de le voir se tordre de douleur devant moi. En traquant et tuant ces monstres, j’en étais devenue un moi-même... On m’avait pris trop tôt mon innocence, ma gentillesse et ma bonté. Et je m’autoriserais enfin à retrouver la paix intérieure que lorsque je découvrirais l’assassin de mes parents et le ferais périr de mes propres mains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cloud

avatar

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 19/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Homme Lumière
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Lun 23 Aoû - 18:38

    Je la regardais en ayant ma tête appuyée sur ma main. Je l'écoutais en la regardant. J'avais très bien vu sa surprise. Et oui, les monstres aussi ont des sentiments... Je souriais lorsqu'elle me répéta que j'étais une pourriture. Elle me raconta sans réussir à soutenir mon regard qu'elle n'aimait pas les humains... Je continuais de l'écouter, impassible. Elle hait les humains, elle a vécu reculée, loin de toute civilisation... Et ben... On avait à peu près la même histoire malgré quelques détails de différences. Lorsqu'elle termina, je poussais un long soupir.

    "Tu dis que je suis une pourriture, tu dis que tu veux me tuer, tu dis ne pas me faire confiance, tu dis ne pas m'aimer... Pourtant, tu me parle de toi. Tu me dis que je ne te connais pas et, inconsciemment, tu te décris à moi. Je ne t'ai rien demandé de tout cela, tu l'a fais toi même... Si ce n'est pas un début de relation amicale, je ne suis plus un homme."

    Je lui souriais. Sans s'en rendre compte, elle faisait le chemin pour se faire des amis. C'était le plus drôle. Le serveur arriva et nous porta l'entrée. Une petite salade de gésier. Miam... Je me mis à manger lentement sans la quitter des yeux. J'arrêtais de manger après une petite minute octroyée au silence. Je m'essuyais la bouche et je la regardais avant de la pointer avec ma fourchette.

    "Tu dis détester les humains parce qu'ils te dégoutte ou je ne sais quoi, mais tu as eu une vie presque similaire à la mienne... Pour tout te dire, je suis orphelin de naissance. Je ne me suis jamais sentis accepté par qui que ce soit. Mon premier père était un ivrogne qui tabassait ma première mère. La seconde famille était constituée d'une femme et de 5 autres enfant. Elle nous battait tout le temps... Surtout quand elle avait plus d'alcool... Au collège j'étais le souffre douleur de tout le monde, même des profs. Puis j'ai rencontré une fille qui, elle, m'ignorait. Mais c'est justement avec cette fille que je me sentais le mieux. Il y a eu mon frère aussi... Enfin bon, j'ai vécu dans la rue pendant 6 ans. Ta vie c'est pas trop la mort encore..."

    Je repris mon repas sans avoir perdu mon appétit. Je lui avais parlé de moi intentionnellement. Pourquoi? Pourquoi pas? Je fais ce que je veux je vous l'ai déjà dit. Je regardais Megan avec un sourire. C'était une jolie fille qui ne demandait qu'a être aimée... Rien que dans son comportement avec moi c'est flagrant. Elle essaye de se persuader que je suis une proie alléchante alors qu'elle occulte le fait que je puisse être son premier ami. Je terminais mon assiette et m'essuyais une nouvelle foi la bouche. Je la fixais de nouveau en lui souriant.

    "Sa te dirait d'être mon amie? Je t'apprendrais si tu veux. Et puis, tu peux toujours faire semblant d'accepter pour tenter de me poignarder dans le dos si sa te chante, mais au moins tu apprendras un minimum de choses... Alors? Sa te tente?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Fox

avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 05/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Maitresses des poisons
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Lun 23 Aoû - 20:20

En l’écoutant, je virais au rouge. Une teinte qui ne m’allait pas vraiment très bien. Mais je me repris et lançais, ironique :

« Je ne savais pas que tu était une femme... Mais après tout, je ne suis pas allée vérifier... »

J’étais dégouté qu’il sache exactement comment je pensais. « [...] Et puis, tu peux toujours faire semblant d’accepter pour tenter de me poignardé dans le dos si sa te chante, [...] » Je me mordis à nouveau violemment la lèvre. Je refusais de croire qu’il savait ce que je pouvais faire. Sa me faisait enragé. Pour toute réponse je commençais à manger. Je sentis les pattes de mon renard se poser sur mes genoux et son museau se leva, dépassant de la table, levé vers un bout de viande qui était sur ma fourchette. Me fichant du regard des gens, je pris la viande et la lui donnant. Il l’avala aussitôt goulument, m’en demandant un autre. Mais avec un sourire je lui refusait et il se coucha a mes pieds, dans l’attente que nous ayons rapidement fini.

« Au fait, je te le rends... »

J’enlevais son blouson de cuir, fis le tour de la table et lui rendit. Je retournais aussitôt m’asseoir. Durant le repas, je ne dis rien, me murant dans le silence. Vers la fin, je remarquais un homme qui entrait. A nouveau mon cœur palpita dans ma poitrine, a en devenir douloureux. Un de ces monstres... Un sourire se dessina sur mes lèvres. A nouveau je me levais, fis le tour de la table. Je murmurais à l’oreille de Cloud :

« Veux tu voir a quel point la justice me hais ?»


Je sortis rapidement un revolver, le pointant vers l’homme qui venait d’entrer. Notre voisine de table hoqueta de peur. Et rapidement toute la salle se retourna vers moi, certains muets de stupeur, d’autres ayant perdus conscience. Je souris a toute l’assemblée, m’éloignant de Cloud.

« Le premier qui bouge je le descends c’est clair ? Ici il n’y en a qu’un qui m’intéresse. »


J’étais violente dans mes propos. Mais c’était suffisant pour que personne ne bouge. Sauf l’intéressé. Qui, dans un acte qu’il pensait surement héroïque fit déferler sur moi de la glace. Tout de suite j’appuyais sur la gâchette. Mais aucune balle ne traversa la glace. Lorsque la première arme fut vidé, je sorti mon second révolver. Continuant a tiré. Finalement je parvins à atteindre l’homme. Qui s’effondra, surement mort. Je ne pris pas la peine de vérifié. Déjà tout autour de voyais les forces spéciales qui entouré le bâtiment. Ils étaient arrivés vite, beaucoup trop vite.

Je me mordis la lèvre inférieure. Là sa n’allais pas. Ils me demandèrent de faire sortir les otages. Ben de toute façon je n’avais pas le choix et je me fichais complètement d’eux. Je leurs fis signe de sortir, tous, sans exception. Sauf que ben, Cloud n’avait pas bougé. Et je devinai qu’il ne bougera pas. La voir retentit à nouveau :

« Faite sortir le dernier otage je vous prie mademoiselle... »


Je soupirai. Je pensais alors fortement *mais moi jveux bien le faire sortir ! C’est lui qui ne veut pas ! * Mais je restais muette. L’arme pointée vers le sol. Et lorsqu’ils avancèrent vers la bâtisse, je tirai un coup en l’air. Nan mais ils rêvent là ! Déjà s’ils me prenaient, je n’étais pas dans la m* rde, s’ils trouvaient toutes mes armes je le serais encore plus et le pire serait s’il découvrait mon pouvoir. Je me laissais tomber sur une chaise toute proche et lança a Cloud, tout en gardant mes yeux rivés vers les gens, dehors et l’arme pointé, prête a tiré :

« Normalement sa n’aurait pas du se passer comme sa mais bon... Tu vois à peu près mes problèmes réguliers ? A chaque fois que je vois quelqu’un avec un don je le tue...Et paf ces gens là me tombent dessus ! Mais cette fois ils ont été un peu trop rapide... »

Je quittai un instant des yeux les forces spéciales pour sourire a Cloud puis continua :

« Si tu veux, y’a quelques commandes qui traine sur le comptoir.. Si ta faim, profites-en... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cloud

avatar

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 19/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Homme Lumière
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Lun 23 Aoû - 20:57

    J'avais réussis à la faire rougir. Je n'en étais pas peu fier je dois le reconnaitre... Elle essaya alors de se rattraper en me lançant une de ses attaques verbales. Je suis donc une femme... Mais oui... Mon sourire s'étirait. Je la vis manger. Je restais silencieux, attendant le prochain plat. C'est vrai qu'elle était bien mignonne cette Megan... Plus ça allait, plus je l'appréciais. Je la vis se lever et me rendre mon blouson. Je le pris en l'enfilant rapidement. Elle me parla alors d'un truc que je ne compris pas sur le coup... Elle dégaina son flingue et pointa le type qui venait de rentrer. Je soupirais. Elle se fit recouvrir de glace tandis qu'elle tirait toute ses balles et fini par tuer cette pauvre tâche... Lui? Ben oui je le connais... Je me suis pris la tête avec lui ce matin. Un con de moins j'ai envie de dire...

    Puis ce fut la grande débandade... Elle menaça toute la salle et fit une prise d'otage... Pfff.... Elle ne fait vraiment pas dans la finesse... Que personne ne bouge? Je me levais pendant ce temps, passant à côté d'elle sans qu'elle me dise quoi que ce soit et j'allais aux toilettes. Une foi mon fardeau lâché, je revins dans la salle et je remarquais les forces spéciales dehors... Je soupirais bruyamment avant de revenir m'assoir après avoir taxé un plat qui trainait. Je m'installais à ma place et je regardais le spectacle en mangeant tranquillement. Je donnais des morceaux de viande a la peluche sous la table qui semblait contente. On lui demandait de faire évacuer les otages. Elle le fit gentiment. Je vous l'avais dit que c'était une fille bien. Le problème c'est que... Ils me prennent pour un otage... Tant mieux pour elle j'ai envie de dire. Je terminais mon plat lorsqu'elle tira un coup en l'air. Je soupirais. Je la regardais.

    "Tu es dans de beaux draps... Bon, je vais te filer un coup de main..."

    Je me relevais et je me mis face aux forces spéciales. Je mis mes mains en porte-voix et je me mis alors à gueuler:

    "NE RESTEZ PAS LA!!!! ELLE A UNE BOMBE!!!!"

    Effet réussis... Putain ils ont reculé de 10 mètres au moins! Trop balèze! Je me retournais alors vers Megan. Je lui fis alors un sourire. Je pris Peluche sous mon bras, qui au passage était en train de vider l'assiette, et je le posais sur l'épaule de Megan et j'enlevais mon blouson pour leurs couvrir la tête.

    "Bon, on va sortir. Ferme les yeux et fais moi confiance."

    Je la pris dans mes bras et mon corps émit une lueur éblouissante. J'envoyais alors des rayons de lumière dans toute la salle, causant une grosse explosion. Je nous avais déplacé en même temps. J'avais retiré le blouson de sa tête et l'avais enfilé. Je caressais l'aile de la moto qui s'ouvrit et m'offrit le casque pour elle. Nous étions à la vitesse de la lumière. Elle pouvait tout voir comme moi. Je lui fis un sourire en lui enfilant le casque puis en plaçant Peluche dans l'aile. Je la refermais avant de nous installer dessus. Je mis le contact et je nous fis disparaitre au loin en rendant à notre vitesse corporelle une vitesse normale. Nous étions sur la route et je nous arrêtais dans un coin désert. J'arrêtais ma moto et je me tournais vers elle.

    "C'était sympa. Franchement, je suis content de t'avoir rencontré! En temps normale je me fais royalement chier... Je t'aime bien! Tu veux bien être mon amie alors?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Fox

avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 05/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Maitresses des poisons
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Lun 23 Aoû - 21:18

Lorsqu’il cria que j’avais une bombe, je me tournais vers lui, me retenant avec difficulté de rire. Il n’avait pas mieux trouvé que sa ? Il me dit alors de lui faire confiance. Euh il rêve là ? J’aurais voulu m’enlever ce truc de la tête mais il m’en empêcha. En plus je sentis Ouranos trépignait, ne supportant pas d’être dans un noir peu naturel. Et pour la suite... Trop long a expliqué. Tout ce que vous pouvez savoir c’est que cela me fit bizarre de voir les autres bouger lentement. Tandis que moi je me mouvais normalement. Enfin bon. A nouveau je montais derrière lui. Il nous conduit dans un désert, un désert humain. Personne a l’horizon. Je descendis immédiatement, enlevant le casque qui me tenait chaud. Immédiatement ma chevelure retomba en cascade dans mon dos. A sa dernière phrase je m’écroulais de rire. Je me retrouvais rapidement assise sur le sol, me tenant les côtes et ayant énormément mal aux abdos. Ironique, je lui lançais tandis que j’avais retrouvé un semblant de calme :

« ‘Tu veux être mon ami dit ???’ Ça c’est vraiment la question la plus débile qu’on ne m’est jamais posé ! »

J’essuyais les larmes qui avaient coulés, tellement j’avais ris. Je me relevais, tentant de calmer mon hilarité. Je le regardais, un vague sourire sur les lèvres. Sur que s’il m’accordait sa confiance il serait plus simple de le tuer par la suite... Cette pensée était fort alléchante. Je balançais :

« Le seul qui va vraiment te détester ici, c’est Ouranos, surtout si tu le laisse la dedans... »

J’entendais un faible bruit de griffe contre le métal. Ou du moins le matériau qui constituait la moto. Le renard roux devait se défouler ! Toujours avec un sourire amusé, je continuai :

« Allez espèce de vilain garçon ! Libère ton pauvre otage, il va s’en rendre fou d’être enfermé, comme sa... »


Lorsqu’il me rendit mon renard, je le pris dans mes bras, le calmant peu a peu, au fur et a mesure de mes caresses. Mais je refusais de le relâcher. Et s’il se perdait en visitant ? Je tenais trop à lui pour courir ce risque.

« Et si tu te fais royalement chier d’habitude... Tu devrais être content ! Mon jeu principal étant le meurtre, j’ai souvent des désaccords avec la police... Avec moi tu devrais t’amuser..Mais n’espère surtout pas gardé un casier vierge bien longtemps, surtout si tu me côtoie.. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cloud

avatar

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 19/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Homme Lumière
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Lun 23 Aoû - 21:49

    Elle se mit à rire et je la regardais sans esquisser le moindre trait de sentiment. Elle me répondit que c'était la question la plus débile qu'on lui ai posé... J'ai envie de dire "C'est surtout la première foi qu'on te le demande..." Mais je me retins. Je l'observais. Ouranos? Ah oui. Je passais ma main sur l'aile qui s'ouvrit. J'attrapais la boule de poil et je la rendit à sa propriétaire. Et là, elle me tendit une perche que je ne comptais pas laisser passer. J'arrivais près d'elle, venant lui murmurer à l'oreille.

    "T'inquiète pas, il n'y a pas QUE mon casier que je compte garder vierge avec toi..."

    Je lui fis un baiser sur la joue avant de me reculer d'elle, revenant contre ma Fenrir. Je m'adossais contre elle et je croisais les bras. J'attendais sa réaction avec impatience. La lune s'était levée. Je sortit alors de Fenrir une sorte de boite que je jetais au sol. Une lumière d'ambiance apparut alors de la boite. Je poussais un soupire en regardant le ciel. Il y avait pas mal d'étoiles dans le ciel... Dont une qui en est tombée... Je reportais alors mon regard sur Megan en souriant. Je devins alors très sérieux avec elle.

    "Je te repose la question. Veux-tu bien être mon amie? Réfléchis bien, tu n'es pas totalement conne... Tu as dis que tu n'avais pas l'occasion de te faire des amis. Tu en as une juste sous le nez et tu ne la vois même pas. Fais marcher ta cervelle pour autre chose que mentir et tuer pour une foi..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Fox

avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 05/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Maitresses des poisons
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Lun 23 Aoû - 22:39

Je le regardais. Il venait de me lancer un défi inconsciemment. Que je m’empressai d’accepter en silence. Les deux ne seraient plus vierges quand sa mort surviendrait. Un sourire entendu se dessina sur mes lèvres.

Puis je le fixai, laissant mes doigts parcourir le long de l’échine du renard. Face a la lumière artificiel, Ouranos s’agita de plus belle. Avec un sourire, je lui répondis :

« Alors soit. Je n’ai plus rien à perdre alors. Et puis même si sa ne marche pas, je me serais bien amusé. »


Je continuai à le fixer, une lueur joueuse dans le regard. Je continuai, sur un ton amusé :

« Tu as raison, je suis pas totalement conne. Plutôt folle à lié. Et même si j’utilise le plus souvent mon intelligence pour tuer, je te signale que des stratagèmes j’en échafaude des dizaines ! Plusieurs fois déjà tu es tombé dans un piège... »

Je parti d’un petit rire amusé. S’il savait tout ce que j’avais prévu. J’avais un cas pour chacun de ses gestes. J’avais déjà des dizaines de façon de le tuer de possible, malgré son pouvoir. Oui car il pouvait accélérer pour aller extrêmement vite non ? Enfin, c’est ce que j’avais retenu. Mais malgré cela, je pourrais toujours le tuer si l’envie me prend. Mais pas pour l’instant. Il m’intriguait trop avec sa conception du mot ‘ami’. J’allais plus m’amusé qu’autre chose. Même s’il renonçait, a force de voir que mes sentiments n’étaient pas près de changer. Pour moi il n’était qu’une proie amusante. Un jouet qui me donner du fil à retordre. Mais j’adorais sa ! Avoir enfin de la difficulté...

« Au fait, ton véhicule... Ce n’est pas possible que se soit un constructeur terrien qui l’a fait. Si je n’étais pas cartésienne je pourrais me demander si ce n’est pas extraterrestre. De plus, elle possède un nom. Alors que normalement seuls les animaux de compagnie en ont. Explique-moi... »

Je le regardais dans les yeux. Cependant je ne me gênais pas pour laisser mes yeux se perdre dans le bleu des siens. Y lire la vérité et le mensonge, savoir discerner ses émotions et sentiments dans ce bleu impénétrable, quel autre douceur de la vie pouvait rivaliser avec sa ? J’adorais lire en lui ! Je pouvais aisément deviner qu’il était sérieux. D’un coup. Comme sa. Ba moi aussi j’avais été sérieuse pour le coup de devenir amis. Je n’avais plus rien à perdre. Si, juste la vie. Mais je doutais que lui veuille me tuer. Pas maintenant. Plus tard certainement, lassé de mes efforts. Mais alors dans beaucoup de temps. Je ne comptais pas l’exécuter maintenant. Ni dans les prochains jours. Alors c’est comme si je n’avais plus rien à perdre. Je balançais, pour détendre ses traits & l’atmosphère :

« Et c’est là que tu me balance que t’es un être venu d’une autre galaxie, envoyé par les tiens pour voir si la terre est colonisable ! C’est sa ? »


Je fis un sourire, amusé par ma propre plaisanterie. Oui bon ben, en les circonstances, vous auriez mieux trouvez vous ? Oui ? Et ben vous savez quoi ? Allez vous faire f*utre, jvous boude...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cloud

avatar

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 19/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Homme Lumière
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Mar 24 Aoû - 10:59

    Elle accepta... Et ben putain... Il lui en aura fallut du temps... Elle me répondit qu'elle était folle à lié... Pas faux mais personne n'a dit que c'était un problème... J'étais tombé dans ses pièges? Et alors? Sa m'en fait une belle jambe... Je soupirais. Je tournais la tête vers Fenrir et je caressais sa carrosserie. Cette moto... Elle est chargée de souvenir... Une lueur mélancolique éclaira un instant mon regard puis disparut lorsqu'elle me parla de Fenrir. Extraterrestre? Pas très loin... Si elle savait... Seulement que sur ça, elle ne lira jamais rien en moi. Elle voulait que je lui explique... Très bien. Je me décollais de ma moto pour venir en face de Megan. Je gardais les bras croisés face à elle et je la fixais dans les yeux.

    "Fenrir, contact et vient ici."

    Instantanément, la moto sur mit à faire rugir son moteur et retira la béquille pour venir se placer juste à côté de moi. Je passais ma main sur la selle et le moteur s'arrêta puis Fenrir se mit sur sa béquille. Je lui fis un sourire mystérieux avant de m'assoir de nouveau sur ma moto. Elle me lança une boutade. Un extraterrestre venu pour voir si on pouvait coloniser cette planète. Je levais mon regard azur sur elle en possédant une lueur de mystère dans les yeux.

    "Comme si cette planète était intéressante à coloniser... Et pour répondre à ta question je n'aurais qu'une réponse: Essaye de trouver par toi même. Je te lance ce défis. Lorsque tu auras trouvé la réponse, tu pourras me tuer."

    Je souriais en tendant le bras vers elle. Ma main arrivait comme pour toucher son bras seulement que celle-ci traversa le corps de cette chère Megan. Je retirais ma main pour recroiser les bras. Je tapotais sur la selle de Fenrir et celle-ci ouvrit son coffre arrière pour en faire sortir un étrange appareil. Enfin étrange pour les autres... J'actionnais diverses manettes et entrait plusieurs codes avant de la jeter à côté de nous. La boite fit un étrange bruit puis augmenta en taille jusqu'à avoir la taille d'une maison. Une porte apparut, puis des fenêtres... Une petite maison portable. Je lui fis un nouveau sourire mystérieux avant de lui faire signe de me suivre à l'intérieur. Fenrir pendant ce temps devint invisible. J'entrais dans la maison avant de me retourner vers Megan.

    "Je t'invite chez moi. Tu va pouvoir passer un peu de bon temps et te détendre ici... Je réserve le jacuzzi en preum's à moins que tu ne veuille venir en même temps que moi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Fox

avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 05/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Maitresses des poisons
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   Mar 24 Aoû - 13:27

Lorsque la moto avança, j’étais complètement abasourdi. Et lorsque Cloud passa sa main à travers moi, je fis un bond en arrière. C’était quoi ce délire ? Il sortie alors sa...Maison ? De la dénommée ‘Fenrir’. Il me proposa de rentrer. A nouveau je fis un bond en arrière :

« Non désolée je ne rentre pas ! Je suis pas encore suicidaire ! »

J’étais en train de devenir vraiment folle ! Une maison qui sort de nulle part, une moto qui obéit a la voix... Ma folie s’aggravait. Et en plus Cloud m’invitait à entrer dans cette maison. Hors de question ! C’est alors que je remarquais que là ou aurait du être la moto, il n’y avait plus rien. Je tressaillis. Elle était passée où ? A nouveau je me mordis la lèvre inférieure, à peine cicatrisé. Mon sang jaillit dans ma bouche et je me concentrais sur son gout quelques peu amer pour oublier tout ces...Détails...Qui me tracassaient. Ce qui était sur c’est que je ne remonterais plus sur cette moto possédée même pour tout l’or du monde et la mort de tout les humains possédant des dons. Hors de question qu’il me touche à nouveau. Un monstre ! Tout à fait un monstre ! J’étais complètement affolée. Mais les choses possédées, sa existe pas ! Les extraterrestres non plus ! Ben alors, va me trouver une réponse a sa ! Pour la première fois j’avais l’impression d’être la proie et non plus le prédateur. La proie de mes inquiétudes et de mes doutes.

« Je rentre chez moi là. Je deviens vraiment folle...Tchao ! »

Je pris mon portable. J’aurais voulu me connecter à internet pour voir ou nous étions sauf que, ba, pas de réseau ! M*rde ! Obligée de rentré à pied. J’émis un court sifflement pour appeler le renard qui avait réussis à sauter au sol. Il se pressa contre moi, me regardant de ses yeux noisette. Je tournais les talons et me mis a marchais dans une direction au hasard. Je trouverai bien une ville, quelque part ! Malgré la nuit noire je pouvais facilement me déplacer, habitué à l’obscurité. Ses paroles résonnaient dans ma tête. Quand j’aurais trouvé la réponse je pourrais le tuer ! Oui mais faut encore que je la trouve ! Et sachant que je hais ce que je ne peux expliquer... Pour moi les extraterrestres n’existaient pas, il n’y avait source de vie que sur la terre et esprits ‘posséder’ n’existent pas non plus ! Mais alors, comment je peux expliquer que la moto obéisse à la voix ? Et cette maison pliable ? Je haïssais me retrouver dans cette impasse. J’étais complètement perdue, aussi bien physiquement que psychologiquement. Il venait de bouleversé en une nuit tout ce que j’avais crut depuis ma naissance. Je me mis alors à me parler toute seule :

« Raaa ! C’est atroce ! Ouranos tu te rends compte de ce qu’il a fait ? Cette pourriture m’a complètement déstabilisée ! Je sais plus où j’en suis a cause de lui.. Sérieux, toi tu pense que sa existe les motos possédées ? Non ? Et ben comme moi ! Et les extraterrestres ? Non plus ? Ben alors, comment t’explique toutes ces choses, son environnement a Cloud ? Ouh que sa m’énerve de rien comprendre ! »

Ouranos ne m’écoutait qu’à moitié, les yeux rivés devant lui. Mais je voyais ses oreilles s’agitaient, signe qu’il n’écoutait pas que moi. Et lorsqu’il poussa un glapissement apeuré et s’enfuit dans la nuit, je ne réfléchis pas deux secondes et me mis à le poursuivre. Il s’éloignait de la route ! Et du coup moi aussi... Malgré le fait qu’il soit tout petit il courait extrêmement vite et j’eus tôt fait de le perdre de vue. Je criais aussitôt son nom, espérant en vain qu’il revienne :

« Ouranos ! Ouranos, vient ici ! Tout de suite ! »

Non rien. Il ne revint pas. Je regardais autour de moi. Je ne voyais plus la route. Et vu l’obscurité autour de moi, je ne discernais pas vraiment beaucoup de choses. Perdue. Là je l’étais vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [pv Cloud] Comme au théatre...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[pv Cloud] Comme au théatre...
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Baptême de Wild Cloud
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsaoberaï :: Le village :: Rues-
Sauter vers: