AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [libre]Inconcience ?...

Aller en bas 
AuteurMessage
Megan Fox

avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 05/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Maitresses des poisons
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: [libre]Inconcience ?...   Ven 3 Sep - 18:22

C’était le soir. J’étais chez moi. Toute seule. J’avais déposé le bracelet de Cloud sur ma table de chevet. J’étais sous les couvertures. J’allais m’endormir. Ouranos roulé en boule tout contre moi. Je fermais les yeux. Soudain je sentis un froid glacial s’insinuait dans la pièce. Je rouvrais les yeux. Un homme. Tout comme celui que j’avais vu dans mon songe ! Je pouvais voir son visage, éclairé par le clair de lune au dehors. Ses yeux marrons foncé et ses cheveux noirs... Le froid était mordant à présent. Je frissonnais. L’homme, avec un sourire commença a me parler :

« Megan ! Comme je suis heureux de te rencontrer en personne... »


Je n’aimais pas son ton. Il m’inquiétait. Par mesure de sécurité, j’allais prendre le bracelet de Cloud. Mais l’homme le vit. Il l’attrapa et le balança à l’autre bout de la pièce, rapidement, comme s’il se brulait en le touchant. Toujours avec son ton inquiétant, il continua :

« Ce que l’on m’a rapporté sur toi m’a vraiment déplus... »

Je m’étais redressé. Et je le regardais, droit dans les yeux. Je murmurais, la voix brisée :

« Jonathan .. ? »

Son sourire ne disparut pas. Au contraire, il s’agrandit. Sadiquement. Je me relevais d’un bond, manquant de faire voler le renard. Je me retrouvais en un instant à l’autre bout de la pièce, l’endroit le plus éloigner de Jonathan. Mon dos pressé contre le mur. Ouranos se réfugia sous le lit. J’aurais du partir de la chambre, même si je n’avais aucune chance de lui échapper. Seulement, la porte était dans son dos à lui. Et je ne comptais pas me rapprocher de lui. En un éclair, il se retrouva tout proche de moi, saisit délicatement une de mes mèches de cheveux et joua quelques instants avec, toujours son sourire sadique sur les lèvres.

« Je m’appelle Zack. Même si ‘Jonathan’ n’est pas mal non plus, je préfère que tu m’appelle par mon vrai nom... »

Je frissonnai, sentant le froid émanait de lui. Il amena alors sa main sa main sur mon visage et je me sentis toute bizarre. Mes jambes semblaient ne plus pouvoir me porter. Je m’effondrais sur le sol. Le contact fut rompu un quart de seconde. Lorsque la main de Jonathan regagna mon visage, je l’attrapai au poignet. Etrangement je pus le saisir. Je l’éloignai rapidement. Je me relevai en un éclair et sortais en courant de ma chambre. Je me sentais mal. Une envie de vomir au ventre. J’avais l’impression d’être vidée de mes forces. Dans les escaliers, je basculai la tête la première, mes jambes ne pouvant plus me porter. Je fis un roulé boulé jusqu’en bas et j’émis un gémissement de douleur, mon dos venant de cognait violemment contre le sol. Zack descendait quant a lui tranquillement les marches, surement amusé que je sois autant a sa merci. Il me lança, ironique :

« Tu est vraiment toute faible... Je ne vois pas ce que ce bâtard de Cloud te trouve... »

Arrivé à ma hauteur, il s’accroupit, a quelques centimètres a peine de moi. Je me ramassais complètement sur moi-même, manquant de vomir. Il continua alors, comme pour me torturer psychologiquement :

« Tu n’es qu’un boulet qu’il traine...Un poids qu’il aurait du lâcher depuis longtemps...Mais je vais couper la chaine pour lui... »


Ses paroles me firent mal. Mais quelque part il avait raison. Cloud était obligé de me protéger. En plus de lui, il devait sans cesse faire attention à moi. Zack frôla ma joue et je sentis un frisson me parcourir. Il me murmura, cajoleur, tandis que j’étais totalement a sa merci :

« Aller... Cesse de résister... C’est si simple de mourir... »

Je me laissais bercer par sa voix. Je ne savais pas vraiment pourquoi. Il caressa ma joue et je sentis mes forces me quitter, le froid m’envahir. Je fermais les yeux. J’allais me laisser mourir quand.. Un glapissement se fit entendre. Sa venait de dans ma chambre. Je rouvris subitement les yeux et me roula sur le coté, pour échapper au contact de Zack. Je me relevais avec difficulté manquant de m’étaler. Je remontai en catastrophe, m’aidant de mes mains quand je sentais que j’allais basculer en avant. Lorsque je débouchai sur ma chambre, je m’écroulai lamentablement sur le sol. Les yeux rivés sur la scène qui se passait. Ouranos était tenu par la queue par quelque chose d’informe... Il avait beau se débattre, la chose ne le lâchait pas. Je m’appuyais sur mes bras et me relevais, me sentant sur le point de m’écrouler. Je me dirigeais d’un pas pesant vers la chose qui cessa aussitôt de balancer le renard au dessus du sol pour river son regard vers moi. J’aurais voulu étrangler cette chose. Sauf que je m’effondrais, une fois de plus sur le sol. Un rire jaillit de la gorge putride de la chose. Et il recommença a jouer. Derrière moi, j’entendis Zack dire :

« Lâche le renard... Je veux encore voir Megan s’enfuir.. C’est trop drôle ! Aller, gamine, enfuis toi, sa m’amuse de te voir te débattre contre la mort ! »

Je serrais les poings. Ah le sale type ! Cependant mon Ouranos fut lâcher et je le vit s’écraser sur le museau. Il se précipita alors vers moi. Je l’entourais de mes bras. Puis me relevais, avec plus de difficulté encore et fit demi tour, direction le garage a voiture. Je faillis tomber dans les escaliers mais réussis à éviter la chute de justesse. Je courus jusqu’au garage, décrocha au passage un trousseau de clés, les clés de chacune de mes voitures. J’en ouvris une, et me mit directement au volant. Je mis le contact et la fit démarrer au quart de tour, remontant du parking souterrain qu’il y avait sous le manoir. Je traversais la forêt a au moins 110 km/h et je pris la route, faisant un dérapage a la sortie du chemin de terre. Avide de mettre le plus de distance entre Zack et moi, j’appuyais encore sur l’accélérateur, montant haut. Je suivais une route de campagne. Entre champs et forêt. Il n’y avait personne. Heureusement. Je sentis mes yeux se fermaient. Je ne voyais plus clair. Et soudain, j’entendis la voix de Zack :

« Coucou ! »

Sur la banquette arrière. Un cri monta dans ma gorge et trop surprise, je donnais un violent coup de volant. Un pur réflexe stupide. La voiture dévia dans la forêt. Ma vue s’obscurcit. La dernière chose que j’entendis fut le rire de Zack...

J’étais dans le noir absolu. Le silence était pesant. Il ne faisait ni chaud ni froid. Et je me sentais atrocement seule. Etais-je morte ? Ou étais-je inconsciente ? Je ne savais pas trop. De toute façon sa revenait au même, j’étais ici, dans le noir, je ne sais trop où... Noir en haut, noir en bas, noir sur les cotés... J’étais complètement perdu mais ce qui était sûre c’est que je ne tombais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haku

avatar

Nombre de messages : 44
Age : 24
Date d'inscription : 18/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoir: Dragonnière
Statut: Elève
Relations:

MessageSujet: Re: [libre]Inconcience ?...   Lun 11 Oct - 17:27

La forêt devenait de plus en plus épaisse, tandis que Kaizer marchait à mes côtés. Il avait repris sa taille habituelle, c'est-à-dire, plus de 10 mètres de haut. Il faisait nuit, mais l’heure, je n’en savais rien.

*Franchement, t’abuse Kai’, ça caille et tu veux sortir faire un tour…*


*J’en avais besoin… L’air frais ça fait du bien !* me répondit-il mentalement.

En short et petit top (mon pyjama en gros…), j’avais froid aux pieds, car mon dragon m’avait tiré dehors sans que j’aie le temps de mettre des baskets… Encore un peu les cheveux en bataille, mais c’était présentable.

Nous arrivâmes à une clairière éclairée par la lune. Le reptile se coucha de tout son long, prenant tout le diamètre de verdure. Moi, je me posais à côté de lui. Je soupirai. Beaucoup de choses chez moi avaient changé depuis que j’étais rentrée dans cette académie…

Mais ça c’était grâce à des gens formidable… Cloud par exemple. Il était réellement devenu comme un grand frère pour moi, m’apprenant la vie et la défense. J’avais passé de merveilleux moments en sa compagnie, et je regrettais de ne plus beaucoup le voir. Il m’avait dit qu’il avait enfin trouvé quelqu’un qui l’aimait ? Moi je l’aime, mais en tant que frère ! Il faut dire que j’étais limite jalouse…

Je vis des phares derrières les nombreux arbres qui se présentaient devant nous. Le bruit d’une voiture de sport, puis un grand fracas et des arbres se plier. Oula…

Kaizer se leva brusquement, et je le suivis dans sa course effrénée à travers les arbres. Nous arrivâmes sur les lieux du sinistre. Une voiture semblant extrêmement chère, avait le devant enfoncé dans un arbre. Je courus vers la portière conducteur, et l’ouvrit. Une belle jeune fille, une blessure à la tête, avait l’air inconsciente.

*mon dieu, faites qu’elle ne soit pas morte…*

Kaizer la prit dans la main, et la déplaça jusqu’à la clairière. Je paniquais un peu, mais j’eus la présence d’esprit d’aller chercher une serviette humide. Je la déposais sur le front de la jeune fille.

*Kaizer, va te cacher, tu pourrais lui faire peur.*

Il alla se cacher derrière les arbres.

Elle semblait ouvrir un peu les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[libre]Inconcience ?...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsaoberaï :: Le village :: Forêt-
Sauter vers: